logo Federation cegeps

Travail en équipe et plagiat

QUESTION

Un conseiller pédagogique du réseau collégial m’a contactée pour m’exposer la situation suivante : Trois étudiants réalisent un travail de recherche en équipe. Après évaluation du travail, on constate qu’un des trois étudiants a plagié. Les deux autres n’ont pas plagié. Dans votre collège, quelles actions pose-t-on en ce qui concerne les deux étudiants qui n’ont pas plagié? Que fait-on?

ÉTABLISSEMENT/REPTIC

RÉPONSES

Baie-Comeau
Marie-Andrée Pedneault

Ouf! Toute une question! Il manque une partie des données… Comment peut-on affirmer que les deux autres n’ont pas plagié? De quel type de plagiat s’agit-il? Est-ce que l’étudiant « fautif » a fait du « copier-coller » à partir d’un site? La réponse à cette question peut changer la donne…

Voici ce que dit notre PIEA :

Toute forme de fraude (plagiat, tricherie), de tentative de fraude ou de participation à une fraude entraine la note zéro pour l’examen ou le travail en cause. Aucune reprise n’est possible dans ce cas. Un rapport de l’événement est rédigé par l’enseignant ou l’enseignante et transmis au directeur ou à la directrice des études. En cas de récidive, l’étudiante ou l’étudiant peut être expulsé du cégep

Cependant, dans la réalité, ce n’est pas toujours ce qui se passe… Et il arrive parfois des cas particuliers comme celui qui nous est soumis aujourd’hui!

Doit-on les considérer comme fautifs tous les trois? Peut-être.

Doit-on attribuer la note zéro à l’étudiant qui a avoué avoir plagié et donner une note individuelle aux deux autres en fonction du travail qu’ils ont fait? Peut-être.

Il y a peut-être des cégeps qui ont une PIEA plus claire en ce qui concerne le plagiat dans un contexte de travail d’équipe…

Bois-de-Boulogne
Guy Germain

Selon le guide « La fraude et le plagiat », sur lequel je planche activement ces temps-ci, voici ce qu’on en dit :

Dans le cas d’un travail d’équipe, les étudiants d’une même équipe sont solidaires du travail déposé au nom de l’équipe. Si un membre produit et remet un travail ou une partie de travail qui s’avère avoir été plagié, tous les membres de l’équipe recevront une sanction. Toutefois, dans le cas où l’enseignant peut s’assurer que l’infraction est le fait d’un ou de quelques individus seulement, il pourra traiter cette infraction pour ces derniers, indépendamment des autres membres de l’équipe.

Brébeuf
Jean Allard

C’est une très bonne question.

Pour nous, c’est toujours du cas par cas et c’est différent en fonction du type de travail et de la discipline. Dans le cas présenté dans ta question, il semble que c’est plus un travail collaboratif qu’un travail d’équipe.

Par exemple, si un groupe d’étudiants doit développer un logiciel, chacun est responsable de sa partie de code. Le travail « d’équipe » ou « collaboratif » est donc de rendre un produit final qui est fonctionnel. Dans ce contexte, il est évident que les étudiants n’ont aucune responsabilité du travail d’un autre. Ce serait vrai aussi pour des enquêtes sociologiques, des analyses en laboratoire, etc.

Chaque cas est particulier et avant de présenter ce dossier de plagiat à un comité, j’inviterais les étudiants à compléter un questionnaire sur la répartition des tâches, sur l’évaluation du rendement et la contribution des membres. On peut trouver facilement ce type de questionnaire sur le Web.

Chez nous, plusieurs profs demandent qu’un rapport d’évaluation soit systématiquement déposé pour tous les travaux d’équipe. Le rapport contient également une section d’évaluation par les pairs. Cette prévention évite de nombreux problèmes.

Laflèche
Sonia Marchand

Actuellement il n’y a pas d’uniformité dans les actions adoptées par les enseignants. On doit se pencher là-dessus et… la révision de la PIEA sera un élément de départ. Mais je peux tout de même partager ce qu’une enseignante applique. Ceci dit :

  1. S’assurer des faits. (Comment peut-on prétendre que seul un étudiant a plagié dans une équipe? Il y a consensus sur les parties rédigées et l’étudiant avoue ses torts???)
  2. Intervention auprès des étudiants (l’équipe)
  3. Tous les étudiants sont pénalisés. Puisqu’il s’agit d’un travail d’équipe, tous doivent s’assurer que le travail correspond aux normes et exigences.
  4. Au collège, plusieurs enseignants utilisent une grille de co-évaluation où chacun des coéquipiers évalue ses collègues de travail. La note finale est ajustée selon cette évaluation.

Voilà, il s’agit d’une action. Mais comme vous tous, le plagiat nous interpelle.

Lanaudière – Terrebonne
André Beauregard

Beau cas! Ceci replace l’importance de l’exercice du jugement dans l’évaluation et particulièrement dans les cas de plagiat. L’enseignant doit juger, après enquête, si raisonnablement, les deux autres équipiers connaissaient l’existence du plagiat de leur coéquipier. Le verdict pourrait aller dans un sens comme dans l’autre selon les résultats de l’enquête. Le nouvelle PIEA va introduire cet espace d’exercice du jugement pour justement traiter avec discernement les cas de plagiat.

Lionel-Groulx
Johanne Raymond

Dans un tel cas, il faut s’en tenir à la PIEA. Selon notre PIEA, les deux étudiants qui ont plagié ont zéro.

Extrait de la PIEA

5.9.5 Plagiat

Tout plagiat, toute tentative de plagiat ou toute collaboration à un plagiat entraîne la note « 0 » pour l’examen ou le travail en cours. L’événement peut être transmis à la direction des études par le coordonnateur ou la coordonnatrice du département. Dans le cas de récidive, l’étudiant ou l’étudiante se voit attribuer la note « 0 » pour le ou les cours concernés.

P.-S. Nous offrons un cours de 1 crédit au CPEC sur le travail d’équipe et nous touchons notamment à l’évaluation. Il y a des stratégies pédagogiques à adopter pour éviter et baliser ce type de situation. Ce cours sera offert au Cégep de Victo. Il y a peut-être des places. Si vous désirez l’offrir dans votre Cégep, voici les coordonnées de la personne ressource, Angèle Boulay, travailleuse sociale.

O’Sullivan de Montréal
Lucie Carle

L’élève qui a plagié recevra la note 0 pour le travail ou l’examen en question. Les élèves non impliqués ne devraient pas être pénalisés.

Performa
Claude Martel

Si on revient à la préparation du cours de cet(te) enseignant(e), quelles étaient les compétences à développer dans cette activité de recherche. Si le travail en équipe faisait partie des critères, je pénaliserais les trois.

Si par contre, ce n’était pas un critère, je pénaliserais seulement l’étudiant fautif en tenant compte de ses arguments. Il faut aussi profiter de cet événement pour éduquer… Est-ce une citation qui n’avait pas été référencée ou la copie intégrale du travail d’une autre personne dans un cours précédent?

Rivière-du-Loup
Roger Deladurantaye

Ce n’est pas une question facile à répondre puisque nous n’avons pas beaucoup d’informations. Qui a porté le jugement qu’un des trois étudiants a plagié : les étudiants ou l’enseignant? Si c’est l’enseignant et qu’il peut démontrer que les deux individus qui n’ont pas plagié savaient que leur collègue a plagié, les trois seraient coupables et auraient la note 0. Cette règle n’est valide que si le travail s’est fait en coopération et non pas en collaboration. Dans un travail en coopération, chaque individu produit sa partie et on assemble le tout pour former un document. Dans un travail en collaboration, chaque individu contribue à toutes les parties, auquel cas, les membres de l’équipe sont responsables de la qualité du document. D’autre part, si les étudiants ont reçu un enseignement explicite sur le travail d’équipe, on a dû leur dire qu’un travail réalisé en collaboration ou en coopération appartient à tous les membres de l’équipe et qu’il est de leur devoir de remettre un travail qui respecte les droits d’auteur.

À notre collège, tous les étudiants peuvent utiliser le logiciel Turnitin. Ainsi, les membres d’une équipe ont la responsabilité de s’assurer que les droits d’auteur sont respectés. Les trois équipiers auraient eu 0 pour le travail si c’est une première offense ; la note 0 pour le cours dans le cas d’une récidive et ils seraient exclus du Collège lors d’une troisième infraction.

Saint-Félicien
Bernard Gagnon

Selon notre PIÉA, l’étudiant qui a plagié obtient la note zéro pour le travail et son nom est placé sur une liste de 1er cas de plagiat. La grille de correction, qui doit prévoir une note individuelle pour chacun des étudiants lors d’un travail d’équipe, est appliquée pour les étudiants qui n’ont pas plagié. Dans ce cas-ci, il est important que la PIÉA prévoie que les grilles de correction pour les travaux d’équipe vérifient l’atteinte individuelle de la compétence évaluée.

Si c’est une seule note globale pour le travail d’équipe (ce qui est généralement à éviter dans l’approche par compétence et n’est pas recommandé chez nous, bien que…), il faudrait ajuster la grille de correction de manière à évaluer le travail des deux étudiants qui n’ont pas plagié, excluant la section de l’étudiant plagiaire.

Shawinigan
Jean Poirier

Si la position du Collège est intransigeante sur le plagiat, chaque enseignant demeure libre de choisir sa politique. Certains vont pénaliser le travail, donc tous les étudiants, à la hauteur du plagiat ou mettre un zéro pour tout le travail. Si l’enseignant a des preuves que la responsabilité incombe à un seul étudiant, comme il semble être le cas ici, on peut pénaliser uniquement l’étudiant fautif à la hauteur du plagiat (c’est mon choix comme enseignant et la préférence de la direction des études) ou lui mettre un zéro. Certains enseignants considèrent toutefois que tous sont responsables du résultat du travail et vont pénaliser tout de même les autres participants pour leur négligence. Naturellement, à l’autre bout du spectre, certains enseignants, je tairai leur nom, préfèrent ne pas se poser la question pour ne pas avoir à poser un geste.

La question du plagiat reste une préoccupation importante pour le Collège. Une enseignante a travaillé sur cette question l’an passé et un comité sera bientôt formé pour réfléchir sur les actions à entreprendre sur le plagiat sous toutes ses formes.

Valleyfield
Louise Leduc

On a une note qui dit que l’enseignant a toujours droit de mettre une note différente aux participants d’une équipe.

Victoriaville
Lorraine Ouellette

J’ai reçu deux réponses :

Je considère que le problème est simple. Il est avancé qu’un élève a plagié. Quand un élève fait du plagiat, il a habituellement la note 0 donc on lui donne la note 0. Pour ce qui est des deux autres, il est avancé qu’ils n’ont pas fait de plagiat, ils ont donc la note en relation avec le travail fait.

Il y a des limites dans un travail d’équipe à rendre responsable les autres membres de l’équipe, surtout que dans un travail d’équipe, il ne doit pas être rare qu’un ou des membres de l’équipe sont à la remorque du travail bien fait des autres. Ce sont des boulets à traîner pour les autres membres de l’équipe. Dans ce cas-ci, on voit clairement la limite où un des membres de l’équipe n’a pas fait sa job. Malheureusement, les situations habituelles dans le travail d’équipe ne sont pas aussi claires que la présente situation.

Dans une situation comme celle exposée, je pénaliserais seulement l’élève qui a plagié en l’invitant par exemple à faire un autre travail sur un autre sujet. Sauf que moi, comme tu le sais, je m’arrange tout simplement pour que chaque élève travaille sur un sujet différent pour éviter ce genre de situation.

Écrire une réponse