logo Federation cegeps

Les TIC outillent… contre le plagiat

Voici les réponses obtenues aux questions posées à la rencontre REPTIC, le 29 septembre 2011, sur le logiciel de détection et de prévention du plagiat Compilatio.net lors de l’atelier Le logiciel anti-plagiat comme aide à la transmission des connaissances.

Q.

Chaque répondant TIC et partenaire s’est vu offrir spécialement un accès à Compilatio.net sur le compte de Montmorency, mais peut-on étendre cette offre spéciale à deux ou trois professeurs de ces institutions?

R.

Merci d’avoir proposé à vos collègues des autres collèges l’expérimentation du service Compilatio Magister. Je suis tout à fait favorable à ce que d’autres enseignants de ces collèges disposent aussi d’un compte pour tester le logiciel.

Q.

Bien que l’offre d’ouvrir un compte d’essai gratuit ait été faite pour un mois, pourrait-elle être prolongée sur demande et doit-on limiter le nombre d’analyses effectuées pendant cette période?

R.

Pour des périodes de tests d’un mois ou deux, nous avons pour habitude de ne pas limiter le nombre de création de comptes et le nombre d’analyses effectuées.

Q.

Lorsqu’un étudiant traduit automatiquement en anglais un texte français, Compilatio, qui peut détecter le plagiat dans les deux langues, va-t-il jusqu’à détecter (lui aussi à l’aide d’une traduction automatique) ce plagiat-là?

R.

Le logiciel Compilatio n’est pas encore capable de repérer les passages copiés issus d’une traduction. C’est une piste sur laquelle nous travaillons mais cela reste difficile à repérer dans la mesure où il existe de nombreuses façons de traduire un texte.

Q.

Compilatio pourrait-il détecter le plagiat dans un forum de Moodle? Ou est-il possible de copier-coller le texte du forum dans la fenêtre de Compilatio?

R.

Le forum Moodle n’étant pas un contenu accessible librement sur Internet (il me semble), le logiciel ne prend en compte ce contenu lors des analyses. En revanche vous avez raison, les enseignants ont la possibilité d’intégrer ces contenus à leur base documentaire. Ce contenu sera ainsi utilisé comme matériel de référence lors des analyses.

Q.

Un collège pourrait-il accepter que les travaux soient dans sa base de données locale pour prévenir le plagiat ultérieur, mais refuser que ceux-ci ne soient déposés dans la base de donnée régionale (ou mondiale) de Compilatio?

R.

Tous les documents analysés avec Compilatio sont, par défaut, intégrés à la base documentaire de l’enseignant. (hébergée sur les serveurs Compilatio). Chaque enseignant a la possibilité de ne pas indexer les travaux sur sa base documentaire. Ces contenus ne sont en aucun cas visibles par les autres établissements. Nous garantissons la confidentialité de ces documents et la non-utilisation commerciale. Si les travaux ne sont pas déposés sur Compilatio, leurs contenus ne peuvent pas être utilisés comme matériel de référence pour les analyses (sauf si ces contenus sont en ligne et accessibles librement).

Q.

On m’a demandé vos tarifs. L’offre qui avait été envoyée à la liste REPTIC, réseau animé par Nicole Perreault, est-elle à jour?

R.

Le PDF des tarifs est toujours valide, vous pouvez donc l’envoyer aux personnes qui vous en font la demande.

Q.

Désirez-vous clarifier et bonifier cette offre en PDF en y incluant une période d’essai gratuite sans engagement?

R.

Nous retenons votre suggestion concernant la précision à apporter sur la fiche des prix pour la proposition de tests gratuits. Nous allons modifier ce document.

Q.

Est-il juste de dire que la réduction de 20 % négociée par la Vitrine Technologie-Éducation peut aller jusqu’à 32 % si on prend un engagement de trois ans d’abonnement?

R.

Cette entente prévoit que chaque établissement membre de la Vitrine Technologie-Éducation (VTE) bénéficie de 20 % de réduction pour son premier abonnement de 12 ou 36 mois au choix. Si l’établissement s’engage pour 36 mois, il bénéficie en effet d’une réduction supplémentaire de 12 %.

Haut de page

Écrire une réponse