logo Federation cegeps

Les TBI : aménagement et espace

Questions

Cet été nous installerons un tableau blanc interactif (TBI) dans une de nos classes. J’aimerais savoir si des éléments d’aménagement de l’espace et d’accessibilité visuelle pour les étudiants sont à considérer dans l’installation. Comme par exemple; ajouter une tribune pour assurer l’accès visuel aux étudiants dans le fond de la classe, mettre des tableaux blancs de chaque côté, éviter les pièces trop éclairées, attention à une bonne ventilation, etc.
 
Questions en lien avec votre expérience (ou celle de vos enseignants) dans votre collège :

  • Quels sont les aménagements de l’espace qui favorisent la pédagogie interactive avec le TBI?
  • Si vous aviez à refaire l’aménagement de votre classe avec le TBI, que changeriez-vous?
  • Qu’est-il nécessaire de considérer avant l’installation?

Détail des réponses

Établissement Réponses
Bois-de-Boulogne
Guy Germain

Nous avons un TBI qui est dédié à une classe /labo informatique pour un cours de programmation Java donné dans le cadre du nouveau programme SIM (sciences informatiques et mathématiques) et nous comptons en installer deux ou trois autres l’an prochain (si budget accepté en juin !).  Nous ne sommes donc pas des experts, mais j’ai quand-même quelques recommandations à proposer.J’ai observé que si des cours se donnent dans cette classe et que le prof n’utilise pas le TBI, il faut qu’une option tableau ordinaire soir superposable (car certains utiliseront le TBI comme tableau blanc à crayon effaçable et c’est pas trop recommandé !).  Il est aussi intéressant que le bureau/console avec ordinateur soit décalé sur le côté car nous ne sommes pas transparents.  Il faut aussi que la salle sot munie de rideaux ou de stores afin de rendre suffisamment obscure pour une optimisation de la lumière.  Je dirais aussi qu’il est intéressant que la classe ne soit pas trop profonde pour la qualité du rendu visuel et la participation de tous.  Et il est encore plus intéressant d’avoir des tablettes graphiques sans fil afin de faciliter l’accès de tous au tableau.  C’est en gros ce que le coordonnateur du service informatique et mois, après compilations des remarques des enseignants, avons conclus pour nos prochaines installations.

Drummondville
Geneviève Lizée

Dans des classes plus ou moins profondes, de même que dans des laboratoires informatiques (où l’écran de l’étudiant fait obstruction), une tribune devant le TBI est un incontournable. À Drummondville, lors de notre première installation, les enseignantes ont attendu la tribune avant de se lancer, car les étudiants ne voyaient vraiment pas bien. Pour ce qui est de l’éclairage, toutes nos classes multimédias offrent un éclairage avec gradateur.

Ce n’est pas nécessairement souhaitable de retrouver un tableau blanc à encre sèche juste à côté d’un tableau blanc interactif… dans sa lancée, un prof pourrait accidentellement écrire sur le TBI qui n’est pas si effaçable que cela. (Je sais de quoi je parle, c’est arrivé chez nous!!) Un petit écriteau est maintenant placé à côté du TBI.

Pour le côté pratique et prudent, un petit tiroir barré dans le poste maître pour ranger les crayons et la brosse. Avec le Smart Board, si on ne dépose pas tous les équipements à leur endroit, c’est cet outil qui est en fonction. En terme clair, si je perd le crayon bleu, mon doigt lors des manipulations de l’écran demeure un crayon bleu.

Si c’est le seul TBI dans votre collège, il serait souhaitable lors de la confection de l’horaire de garder des plages libres dans cette classe pour les profs qui aimeraient expérimenter le TBI avant de se lancer. Il ne faut pas se le cacher, il est préférable de le manipuler quelques fois pour être suffisamment à l’aise pour l’intégrer à sa pédagogie.

Jean-de-Brébeuf
Jean Allard

Nous avons quelques classes équipées avec le TBI de Smart. La première a été aménagée en plaçant le TBI dans un coin en angle. Après quelques jours nous avons modifié l’angle pour permettre à tous une meilleure visibilité (changement pas simple car le TBI comporte son propre projecteur et un système coulissant permettant d’ajuster le tableau en hauteur.Pour nos autres salles, nous avons opté pour un environnement plus classique avec le TBI au centre et des tableaux blancs de chaque côté. Tous nos TBI sont installés avec le système coulissant permettant un ajustement de la hauteur du tableau. Il est préférable que le bureau du professeur ne soit pas devant le TBI car lorsque le professeur est petit une partie de l’écran est masquée.Par ailleurs, la tribune n’est pas appréciée par nos profs qui considèrent que celle-ci est potentiellement dangereuse et qu’elle diminue considérablement la grandeur de la classe.Pour ce qui est de la luminosité, les nouveaux projecteurs offrent une qualité assez exceptionnelle et il ‘n’y a aucun problème à les utiliser même lorsque les néons sont allumés. Nous n’avons rencontré aucun problème pour la ventilation mais il faut absolument proscrire les tableaux qui utilisent la craie.Bref, ta question est judicieuse car l’installation d’un TBI impose une certaine planification.Il faut aussi savoir qu’avec un TBI le prof fait dos à ces étudiants et c’est pourquoi certains professeurs (mathématiques, chimie, physique), qui utilisent abondamment l’édition d’équations et de formules, préfèrent travailler avec l’écran à crayon interactif qui s’apparente plus au travail avec le rétroprojecteur. Chez Smart cet écran se nomme “Podium ” et il est moins cher que le TBI.Je vous invite à tester les deux.

Granby Haute-Yamaska
Huguette Dupont

Quels sont les aménagements de l’espace qui favorisent la pédagogie interactive avec le TBI? Pour le moment, en matière de pédagogie active, c’est un objectif pas vraiment atteint, c’est encore nouveau et on dirait que les profs ne savent pas comment adopter des stratégies différentes. On est quand même en mode présentation et démonstration. Il faudrait bien qu’entre CP-TIC qu’on se questionne sur ce volet et axer nos interventions en ce sens…

Si vous aviez à refaire l’aménagement de votre classe avec le TBI, que changeriez-vous? Chez nous on change nos plans pour dorénavant opter pour un projecteur à focale courte pour éviter l’ombrage et la lumière aveuglante. On voulait sauver les coûts et garder les projecteurs standards mais ce n’est pas agréable. Les coûts ont beaucoup diminué.Attention à la hauteur du TBI pour prendre en considération les différentes tailles des enseignants (chez nous on a un département où il y a deux enseignantes d’environ 5 pieds et un enseignant d’environ 6 pieds 2, les deux dames ont de la difficulté à atteindre le haut du tableau).

Si on ne peut pas écrire au marqueur sur votre TBI il faut effectivement prévoir un tableau blanc si le local est partagé avec des profs qui ne se servent pas toujours du TBI. Pour les profs de Maths, on a eu des plaintes car ça leur prend de longs tableaux pour les formules. Donc un petit tableau de chaque côté semble moins intéressant que le TBI d’un côté et un grand tableau de l’autre.

Qu’est-il nécessaire de considérer avant l’installation? Attention à la localisation du bureau de l’enseignant et sa hauteur et ce qui pourrait cacher la vue, comme un écran.S’assurer que l’ordinateur est près du TBI car on a tout de même besoin de faire l’aller-retour.

Lanaudière – Joliette
Martin Richard
  • Faire de son possible pour donner la meilleure place au TBI. Ne pas hésiter à déplacer les autres tableaux de part et d’autre. Sinon, le tableau ne sera pas utilisé. C’et une bonne idée de garder un tableau blanc traditionnel de chaque côté du TBI.
  • Choisir un vidéoprojecteur courte portée. Il y a souvent des ombres gênantes avec un vidéoprojecteur traditionnel.
  • Placer l’ordinateur et les branchements pour portable du côté droit du tableau autant que possible. C’est la position privilégiée pour les droitiers. Désolé pour les gauchers.
  • Ne pas hésiter à faire éteindre l’éclairage s’il est situé juste devant le tableau. Valable aussi pour les classes équipées de simple vidéoprojecteur.

Voilà ce qui me vient en tête pour l’instant.

Outaouais
Louis Raymond

Ici au Cégep de l’Outaouais on a 2 TBI, dans 2 salles de formation TIC à chacun de nos 2 campus principaux.  L’installation s’est faite par les techniciens de chez DeMarque : excellent service! C’est eux qui m’ont appelé pour me poser les questions suivantes :

  • Y-a-t’il une prise électrique pour le projecteur qui puisse aussi servir pour le TBI : les 2 doivent être sur la même phase (je ne sais pas exactement ce que ça veut dire) pour éviter toute distorsion entre le TBI et le projecteur.
  • Le mur sur lequel installer est en quelle matière (brique, gypse, etc.)?
  • Autres questions dont je me souviens plus (ça s’est fait Noël dernier)! Je te suggère alors de parler avec un technicien installateur et tu te feras poser toutes les questions techniques pertinentes.

Cet été on achète 10 autres TBI pour mettre dans des classes. Pour ce qui est de la disposition, on est encore en train de chercher la configuration idéale : certains profs le veulent en plein centre, remplaçant carrément leur vieux tableaux archaïques; d’autres préfèrent l’avoir sur le côté de la classe, ajoutant cet item technopédagogique aux autres outils en classe. Je crois qu’il faut l’expérimenter de différentes configurations. Note qu’un des dépliants de chez DeMarque suggère quelques dispositions. Finalement, je ne vois pas l’utilité d’une tribune? Le TBI est bien difficile à manquer, peu importe ou on se trouve dans la salle de classe!

Saint-Félicien
Bernard Gagnon
Quels sont les aménagements de l’espace qui favorisent la pédagogie interactive avec le TBI?

Éviter les classes avec fenêtres panoramiques / Prévoir un projecteur au plafond ou un TBI avec projecteur intégré (au-dessus de l’écran) / Les tribunes prennent beaucoup de place et peuvent constituer un «danger» potentiel si l’espace n’est pas suffisant / Prévoir plutôt un support qui permet de monter et descendre le TBI accroché au mur (ce qui conviendra à toutes les tailles de profs et permettra de surélever le TBI s’il y a des écrans d’ordinateurs devant les étudiants. Utiliser une tablette graphique est fort utile pour une meilleure interactivité avec les étudiants (pour pouvoir notamment faire face à la classe). Les classes «restaurants» (table en rond avec portables) font un bon duo avec les TBI. Il en est de même pour les télévoteurs en classe (qu’on peut également apporter à la maison).

Si vous aviez à refaire l’aménagement de votre classe avec le TBI, que changeriez-vous? 

Nous n’achèterons plus de TBI de marque Smarthboard, mais plutôt la marque Interwrite (plus performant et moins dispendieux). Nous utilisons aussi le TBI Wii qui fonctionne avec une manette Wii

Qu’est-il nécessaire de considérer avant l’installation?

Les approches techno-pédagogiques. C’est bien beau d’avoir un TBI, mais il faut discuter avec les professeurs des limites du TBI et de l’importance d’adapter sa pédagogie afin d’optimiser l’outil. Le TBI n’améliore pas automatiquement l’enseignement. Mal utilisé, il fait plutôt l’effet contraire (ex. : comme les PowerPoint)…

Valleyfield
Louise Leduc

Nous avons fais une installation dans un petit local de formation pour les profs, pas encore dans une classe. Des installations dans un laboratoire de physique et de soins infirmiers sont à venir. Je pense que la tribune peut être intéressante pour la visibilité, de toutes façons, il ne faut pas installer le TBI plus haut que le tableau normal, la ventilation ne change rien car le TBI (SmartBoard) que nous avons n’émet rien, l’éclairage est sûrement à considérer mais la qualité du projecteur pour le TBI peut faire la différence dans la clarté de l’image.

 

Écrire une réponse