logo Federation cegeps

Projecteurs interactifs dans une classe d’apprentissage actif

Contexte

Nous sommes à commander tout le matériel pour, enfin, meubler notre première classe d’apprentissage actif ! Ceci dit, nous nous demandons vers quel produit se tourner en termes de projecteur interactif. Nous ne voulons pas de tableau interactif, mais bien un projecteur.

Questions

Je m’adresse donc à ceux qui en utilisent, que vous soyez satisfaits ou non, j’aimerais connaître votre degré de satisfaction et votre recommandation :

  1. Quel est la marque, le modèle, le nombre d’années d’utilisation ?
  2. Facilité d’installation
  3. Qualité de l’image
  4. Qualité de l’interactivité (délai, précision)
  5. Toute autre information que vous jugez pertinente
  6. Votre recommandation du produit

Détail des réponses

ÉTABLISSEMENT/REPTIC

RÉPONSES

Alma
Annie Bouchard

1. Epson Interactif 695wi modèle V11H740522 avec le module tactile (plus besoin d’un crayon).

2. L’installation se fait en deux étapes distinctes. Dans un premier temps, il s’agit de l’installation du projecteur lui-même qui est complexe au niveau de l’ajustement. Pour que tout se passe bien, il faut que l’image soit bien droite sur le tableau sans avoir recours aux ajustements logiciels. Le tableau blanc (tableau ordinaire) doit être bien droit, il ne doit pas être gondolé. La précision du module tactile est de 2 mm. Ensuite, on peut faire l’installation du module pour la fonction tactile (utilisation des doigts à la place du crayon).

3. Que de bons commentaires de la part des utilisateurs.

4. Très rapide et précis (2 mm).

5. Actuellement, nous en avons 3 d’installés et nous procéderons sous peu à l’installation de 2 autres.

6. À partir de maintenant, c’est ce produit qui sera installé dans le collège, alors nous vous recommandons ce produit sans hésitation

Beauce-Appalaches
Annie Vaillancourt

1. EPSON BrightLink 695 Wi

2. Oui, mais la programmation des paramètres est plus difficile.

3. Selon la surface et la luminosité de la classe (fenestrée et habillage de fenêtres)

4. La surface de projection doit être le plus fixe possible. La sensibilité du projecteur est difficile à régler. Trop sensible.

5. Projecteur qui remplace l’acétate (options limitées), contrairement au Smartboard, qui offre plus d’interactivité.

6. Oui pour projection et annotation. C’est ce produit que nous retrouverons éventuellement dans tous nos locaux.

Garneau
Alain Marcotte

1. Deux modèles :

  • BenQ, MP780, Trop longtemps (2012-13)
  • Epson, 475WI, 575WI, 685WI, 695WI (depuis 2015)

2. Oui, les techs sont habitués.

3. Image

  • BenQ : mauvaise qualité due à leur âge, on les remplace progressivement
  • Epson : bonne

4. Interactivité

  • BenQ : stylet-souris gyroscopique : intéressant pour le contrôle à distance, dans le fond de la classe. Par contre, les déplacements de la souris sont moins précis ou plus difficiles à contrôler.
  • Epson : interactivité et précision bonne, mais il faut rester proche du tableau.

5. J’éviterais les projecteurs interactifs tactiles (695WI), pas pour la qualité, mais la confusion que la fonctionnalité peut apporter puisque ce projecteur reconnaît l’interactivité avec les objets, en plus des stylets. Dès que quelqu’un veut annoter avec un feutre, le projecteur interprète cela comme une interactivité, une action de la souris. Pas pratique quand un prof ne souhaite pas utiliser les outils d’annotation électronique.

6. Sur un volet matériel, pas les BenQ en raison de la qualité des composantes.

Actuellement, les Epson nous offrent de bons services.

Lasalle
Hans Olivier Puskas

1. Nous avons 1 Eño board (2011) dans notre phase test puis 6 Epson Bright Link 710 UI (automne 2018).

2. Je n’ai pas d’information pour le Eño Board. Pour l’Epson, l’installation est complexe donc nous avons fait appel à un installateur externe. Il n’a pas bien installé les projecteurs interactifs (il les a installés comme des projecteurs habituels) ce qui a occasionné des problèmes dans l’utilisation.

3. La qualité de l’image est excellente pour les Epson et bien pour le Eño Board (plus vieux).

4. Pour les Epson, la qualité de l’interactivité est très bien si l’on ne considère pas les problèmes qui sont dus à l’installation. Pour le Eño Board, il faut effectuer des calibrages très fréquemment.

5. Le Eño Board a dû être réparé une fois depuis son installation en 2011.

6. Eño Board avait quelques problèmes (1 seul crayon, donc recharge difficile, calibrage, bris…) alors nous ne le recommandons pas. Les Epson sont encore nouveaux, mais à ce jour, ils fonctionnent très bien et nous allons très probablement continuer avec ces tableaux quand nous rénoverons d’autres classes.

Rimouski
Nelson Jean

– Nous expérimentons des écrans tactiles au niveau de l’ordinateur depuis un certain temps au lieu de mettre des projecteurs interactifs.

– Nos ordinateurs sont des AIO de Dell avec écran tactile et un projecteur standard ou une télévision de 70 pouces ou 80 pouces.

– Le prof demeure à son poste debout, car le poste peut monter et descendre en hauteur pour ajuster son environnement de travail.

– Le prof peut utiliser plein d’outils infonuagiques pour enseigner.

Saint-Laurent
Sirléia Rosa

1. Projecteur interactif tactile Epson WUXGA 4400 lumens 3xHDMI 2xVGA

2. Facile, mais il doit être installé par un technicien spécialiste

3. Excellente

4. Excellente

5. Pour l’installation, vous devez ajouter un câble (USB) et le faire bien. Ce câble ne vient pas dans la boîte. Concernant la configuration réseau, cela n’est pas si évident. Nous ne l’avons pas encore fait, mais la connexion USB marche bien. Installez toujours le tableau de connexion qui vient avec. J’ai remarqué que quand le module Touch est installé directement sur le tableau, la calibration se fait très facilement et en moins de temps d’installation. Dans les deux cas, avec ou sans module Touch installé directement sur le tableau, vous devez avoir des murs strictement droits pour faire installer le tableau ainsi que le projecteur. Si ce n’est pas le cas, la précision/calibration sera moins précise. Le tableau ne doit pas avoir de bordure dans les extrémités.

Au départ, nous avons testé l’installation, il y a deux ans, dans notre salle de réunion. Ensuite, en observant que les enseignants en musique tournaient le projecteur vers le tableau pour enseigner, nous avons décidé d’en installer deux chez eux, ils aiment et utilisent beaucoup ces installations. Nous avons trois projecteurs installés en Robotique et c’est extraordinaire l’usage qu’ils font, les retombés pédagogiques dans leur enseignement sont frappantes. Nous pouvons, avec leurs tablettes Windows, faire des connexions miroir automatiquement. Vous pouvez aussi utiliser l’application iProjection Epson pour les activités collaboratives. La toute première installation fut pour le département de soins infirmiers. Dans ce dernier, nous n’avons pas activé le module Touch, car il est très sensible et le tableau est bien large.

Nous avons deux bons contacts pour l’installation (VGA et AVH).

Sherbrooke
David Laplante

1. Nous sommes à l’essai du Epson interactif, mais nous avons acheté plusieurs Ebeam (TNI et non pas projecteur) auparavant… Les réponses 2-3-4 touchent seulement l’Epson.

2. Pour l’instant, satisfaisante.

3. Très satisfaisante.

4. Les profs semblent satisfaits.

5. Les technos dites interactives ne m’ont jamais conquis depuis que nous travaillons avec, puisque, comme le soulignait si bien Karsenti dans son rapport de 2013, celles-ci ne sont guère plus interactives qu’un enseignement magistral si l’outil est unique. Pour rendre le tout interactif, il faut prévoir autant d’appareils qu’on prévoit avoir d’îlots de travail, ce qui peut signifier 6 à 10 écrans interactifs (qu’ils soient en TBI, TNI ou PNI).

6. Ma recommandation est essentiellement d’analyser et de questionner l’intérêt pédagogique réel des profs pour ces outils, afin de voir l’impact réel sur la motivation, l’apprentissage et la réussite des jeunes. De tels outils paraissent bien pour un communiqué de presse, ils paraissent bien dans les événements promotionnels, mais ils déçoivent de nombreux profs sur le terrain, et il est bien complexe de ressortir des données probantes en sa faveur, contrairement à l’environnement d’apprentissage actif lui-même, et à de grands espaces pour écrire tout autour de la classe. Bref, une bonne classe d’apprentissage actif peut venir sans électricité et demeurer d’une aussi grande qualité et efficacité.

Vanier
Patti Kingsmill

1. Brightlink 710ui

2. Je ne suis pas sûr. Je crois que ce n’était pas trop difficile.

3. Bien

4. Très bien. Je n’ai noté aucun délai et c’est précis.

5. Nous n’avons pas ce projecteur dans nos classes, mais nous l’avons acheté pour une salle de réunion pour notre département.

6. Nous l’aimons beaucoup et le recommandons.

Vieux Montréal
Daniel Bourry

1. Epson 696 UI. Il est utilisé au CVM depuis environ un an.

2. La facilité d’installation est moyenne. Le tableau blanc ne doit
pas être courbé. Sa surface doit être plate pour que le capteur « Touch Unit » soit bien calibré (reconnaissance des doigts).

3. La qualité de l’image est bonne.

4. La qualité de l’interactivité est très bonne avec le crayon, mais
moyenne avec les doigts. La surface du mur où est installé le tableau blanc n’étant pas parfaitement plane, nous n’avons pas une calibration régulière sur toute la surface lorsque nous utilisons les doigts (Touch Unit).

5. Deux projecteurs sont tombés en panne. Ce serait dû au module
d’alimentation électrique des projecteurs. La compagnie Epson a réparé les deux projecteurs.

6. Oui, nous recommandons le produit.

Vous pouvez également consulter les autres appels à tous faits à ce sujet :

 

Écrire une réponse