logo Federation cegeps

Prises électriques – tables mobiles et BYOD

Contexte

Nous avons une difficulté technique en lien avec l’utilisation de classes actives dans les programmes BYOD (Bring your own device ou AVEC).

Nous avons des tables et des chaises mobiles dans nos classes actives, mais les prises électriques se retrouvent le long des murs ce qui limite leur mobilité. Nous cherchons une manière de pouvoir ajouter des prises électriques au centre de nos classes actives tout en restant conforme à la CNESST (et donc éviter les multiples rallonges qui serpentent le sol ou bloquent le passage des professeurs). Comme vous vous en doutez sûrement, nous avons un budget limité.

Questions

  1. Si vous avez des programmes BYOD dans des classes avec tables mobiles, comment gérez-vous les besoins de recharges des appareils de vos étudiants ?
  2. Avez-vous une manière de faire des branchements au centre de la classe ? Si oui, lesquels ?
  3. Avez-vous toute autre information qui allie tables mobiles et recharge électrique ?

Détail des réponses

ÉTABLISSEMENT/REPTIC

RÉPONSES

Beauce-Appalaches
Annie Vaillancourt

1. Un de nos centres est DEC portable, mais pas classe active. Branchement aux murs.

2. Non.

3. Pour la classe active, nous avons un chariot iPad.

Bois-de-Boulogne
Jessika Groleau

Pas d’installation encore, mais nous pensons également faire des prises rétractables au plafond.

Rimouski
Nelson Jean

1. Nous utilisons des Chromebooks pour les étudiants, l’autonomie de la charge est bonne pour la journée.

2. Nous avons placé dans certains locaux des prises dans le plancher

3. Une idée ! Au plafond :

Rivière-du-Loup
Marylin Nadeau

Idem à Rosemont : prises rétractables au plafond. 

Rosemont
Marie-Josée Desrochers

Le collège a installé un système de rallonges suspendues au plafond (voir photo ci-dessous). On me dit que les rallonges devraient être plus à l’arrière de la classe pour les rapprocher des étudiants, mais que ça fonctionne très bien.

Vté
Jean-Pierre Dufresne

La planification du système électrique intégrait des rallonges extensibles accrochées au plafond. Il serait quand même aisé d’ajouter des boîtes d’alimentation au plafond et de descendre les prises le long des colonnes, s’il y en a.

Mes étudiants dans un contexte de 1 : 1 avaient la responsabilité de tenir leur appareil chargé. L’utilisation d’une batterie portative pour les appareils tablettes et pour les laptops seraient probablement à envisager (20000mAh).

L’utilisation d’un portable laisse peu de possibilités autres que d’avoir accès à une prise électrique. Il serait peut-être possible d’envisager des cache-fils qui sont disposés au sol sans nécessairement les fixer et qui forment un revêtement par-dessus les fils ce qui permettrait d’éviter de trébucher sur ceux-ci.

 

Écrire une réponse