logo Federation cegeps

Modèle d’acquisition de licences Adobe CC

Contexte

À la demande de notre programme de Graphisme, nous aimerions savoir comment est gérée l’acquisition de licences Adobe CC (Creative Cloud) ailleurs au Québec.

Questions

  1. En nombre de licences, quels sont les besoins Adobe CC dans votre établissement?
  2. Quel est le coût unitaire des licences Adobe CC dans votre établissement?
  3. Quel est le mode d’acquisition de vos licences Adobe CC?
  4. Depuis qu’il n’est plus possible d’inclure l’achat de logiciels dans le MAOB, comment procède votre établissement pour acheter et distribuer lesdites licences Adobe CC?
  5. Existe-t-il un programme d’acquisition personnelle de licences Adobe CC dans votre établissement?
  6. Avez-vous un programme de graphisme ou d’arts numériques dans votre établissement?

Actions à la suite de cet appel à tous

La compilation est transmise au programme de Graphisme et au STI.

Détail des réponses

ÉTABLISSEMENT/REPTIC

RÉPONSES

Bart

Steve Falardeau

  1. Partout
  2. Achat regroupé VTÉ (ETLA)
  3. Non
  4. Oui

Bois-de-Boulogne

Laurent Bédard

  1. 149.52$
  2. Achat regroupé VTÉ (ETLA)
  3. Oui, les licences sont disponibles gratuitement pour les employés sous l’entente ETLA.
  4. Oui

Lanaudière – L’Assomption

Jean-Luc Trussart

  1. Pour 2016-2017, c’était 10.48$ par ETP pour Acrobat Pro et 142.79$ par ETP pour la suite Creative Cloud.
  2. Achat regroupé VTÉ (ETLA)
  3. Oui, connexion au site web https://cegep-lanaudiere.onthehub.com
  4. Non

LaSalle

Alain Bonneau

  1. Achat regroupé VTÉ (ETLA)
  2. Via le site d’Adobe
  3. Oui, Onthehub
  4. Oui

Montmorency

Anne-Marie Nault

  1. Idéalement, 16 classes de 40 (arts visuels, cinéma, architecture, muséologie) + portables des profs = environ 682 pour la suite Creative Cloud, mais il serait apprécié de pouvoir installer Adobe Acrobat DC sur tous les ordinateurs des employés.
  2. Entente ETLA: prix déterminé selon un calcul prédéterminé et non en fonction du nombre de licences. Les deux dernières années, le collège Montmorency a payé autour de 56000$/année pour les licences Adobe CC.
  3. Achat regroupé VTÉ (ETLA)
  4. Nous avons un processus distinct pour le MAOB logiciels, géré par le conseiller pédagogique TIC qui reçoit toutes les demandes de chaque département et doit les analyser et faire ses recommandations au comité MAOB. Une enveloppe est disponible pour l’achat, le renouvellement et les mises à jour de logiciels, mais l’approbation finalement se fait par le comité MAOB.
    Pour Adobe CC, l’entente a été analysée en 2015 et la demande des département était suffisamment importante pour justifier l’entente ETLA. Il s’agit donc d’un contrat annuel (valide pour 2 ans) qui laisse la liberté au cégep d’installer un nombre déterminé de licences sur les postes de son choix, que ce soit des licences réseaux (laboratoires) ou individuelles (portables).
    L’accès aux licences a été très complexe et le déploiement a été chaotique puisque le tableau de bord d’Adobe n’était pas accessible et que le soutien technique était défaillant, tellement que nous avons dû amorcer des procédures pour résilier notre contrat pour que plusieurs mois après la signature du contrat, nous n’avions toujours pas accès aux licences. Heureusement tout est entré dans l’ordre et nous avons obtenu réparation. Une analyse très pointue devra être faite en 2018 pour évaluer le renouvellement de l’entente ETLA qui est très dispendieuse.
  5. Oui, nous avons déployé une boutique en ligne où les membres du personnel peuvent obtenir la suite Adobe Creative Cloud (incluant Adobe Acrobat DC) pour environ 14$ par an. Il suffit d’avoir une adresse courriel du collège pour y accéder, le paiement se fait par carte de crédit par l’acheteur. Pour les étudiants, le coût est plus élevé (environ 28$ je crois), mais il s’agit du même principe.
  6. Non

Rivière-du-Loup

Annie Pineault

  1. Tout le collège. Licence ETC.
  2. Ça ne se vend pas à l’unité. 23000$ par année.
  3. Achat regroupé VTÉ (ETLA)
  4. Dans le fonds de fonctionnement.
  5. Oui, une entente entre le cégep et Adobe à 9,75$ par année par enseignant avec tous les logiciels.
  6. Oui

Saint-Jean-sur-Richelieu

Suzie Roy

  1. Adobe
  2. Le Cégep ne veut plus en acheter, nous sommes présentement en discussion.
  3. Non
  4. Oui

Vitrine technologie-éducation

Pierre-Julien Guay

Information en complément à la compilation:

Prolongation du contrat ETLA

Afin de correspondre au cycle des appels d’offres pour les produits Adobe, le contrat Adobe ETLA a été renouvelé pour une période de 11 mois. Seuls les établissements qui ont souscrit à l’entente ETLA peuvent en bénéficier et ils devront signer sous peu un nouveau contrat d’affiliation Adobe.

L’offre de produit a légèrement été modifiée. Les licences associées à un individu permettent la synchronisation entre les applications sur poste de travail et celles sur appareils mobiles au moyen de services tels Color et Typekit. Des fonctions de collaboration sont également disponibles. En conséquence, les prix ont été majorés de 5%, mais ajustés à une période de 11 mois au lieu de 12.

L’installation pour les employés est maintenant gratuite et gérée par la console opérée par les administrateurs locaux. Ceux-ci ont eu l’occasion de participer en mars dernier à un webinaire sur l’opération de cette console.

Comme il s’agit d’un amendement de contrat, les prix seront ajustés en fonction du taux de change américain.

Nouveau contrat ETLA 2018

L’automne prochain, nous vous ferons connaître l’offre Adobe qui s’adressera à l’ensemble des établissements membres afin que vous puissiez participer au nouvel appel d’offres. Le contrat sera cette fois établi en dollars canadiens.

Trois options seront proposées pour Acrobat et CreativeCloud:

  • Couverture de 100% des ETP et de l’ensemble des étudiants
  • Couverture de 100% des ETP et d’une fraction des étudiants
  • Couverture de 100% des ETP pour Acrobat et quantité fixe de licences CreativeCloud.

Le prix sera établi en fonction du volume du regroupement. Une grille tarifaire sera associée à une présentation par webinaire en septembre 2017.

 

Écrire une réponse