logo Federation cegeps

Méthodes d’appréciation (ou évaluation) de l’enseignement

Contexte

Notre établissement ayant adopté l’approche AVEC (BYOD) depuis quelques années déjà, l’enjeu de l’appréciation de l’enseignement (qu’on appelle « Évaluation de l’enseignement » dans d’autres collèges) demeure un point sensible : la formule de répondre à un questionnaire en ligne à partir des appareils mobiles personnels ne fait pas localement l’unanimité. De plus, nos flottes de iPad sont déjà souvent réservées, donc non disponibles pour des besoins autres que l’enseignement direct.

J’aimerais donc savoir si vous procédez à des appréciations, ou évaluations, des enseignant.e.s dans votre collège et, le cas échéant, de quelle manière svp. Je vous serais reconnaissant de répondre même si votre réponse est négative svp, afin de pouvoir considérer cette proportion comme vraiment négative.

Questions

  • Votre collège pratique-t-il une appréciation (ou évaluation) de l’enseignement?
  • Si oui, est-ce une appréciation (ou évaluation) pour des enseignant.e.s ciblé.e.s, pour des lots d’enseignant.e.s, ou pour tous les enseignant.e.s?
  • À quelle fréquence faites-vous un tel exercice?
  • Quel est le support utilisé pour cet exercice?

Faits saillants

  • 75 % des collèges répondants (18/24) affirment pratiquer une appréciation (ou évaluation) de l’enseignement.
  • 59 % des collèges répondants apprécient (ou évaluent) l’enseignement d’enseignant.e.s ciblé.e.s, 23 % des lots d’enseignant.e.s, et 18 % tous les enseignant.e.s.
  • La fréquence se diversifie dans les nuances.
  • Le support se diversifie également dans les nuances, mais deux collèges seulement effectuent l’exercice sur papier.

Détail des réponses

Les réponses négatives ont été conservées, considérant que celles-ci sont aussi importantes.

ÉTABLISSEMENT/REPTIC

RÉPONSES

André-Grasset
Guylaine Duranceau

1. Oui.

2. Enseignant.e.s ciblé.e.s.

3. Chaque session. Rotation des disciplines tous les 5 ans.

4. En ligne, sur les appareils mobiles personnels de nos étudiant.e.s.

André-Grasset
Marie Fortin

1. Non.

André-Laurendeau
Sylvie Bruneau

1. Oui.

2. Un lot d’enseignant.e.s.

3. Chaque session. Un nouveau prof est évalué 2 fois, une évaluation formative à sa première session et une évaluation administrative à sa deuxième session. Par la suite, les enseignants réguliers ont une évaluation formative aux 5 ans. Dans le cas d’une plainte sur son enseignement, la DÉ peut demander l’évaluation administrative de l’enseignant. Nous évaluons environ 50 enseignants par session et chacun est rencontré individuellement avec ses résultats par la CP PIÉE. Ces évaluations sont toujours confidentielles et formatives, sauf les deux cas précités. Une évaluation est « appelée » administrative quand les résultats sont transmis à la DÉ pour le maintien de priorité dans le cas des nouveaux enseignants et pour diagnostic dans le cas d’une plainte.

4. Plus des iPad. Tous les groupes sont évalués à partir des mobiles personnels des élèves. 50 % des groupes sont faits par les enseignants eux-mêmes et 50 % des groupes sont visités par la CP PIÉE ou son assistante. Dans ces cas, nous avons 10 iPad consacrés uniquement à la PIÉE pour les 3 semaines que dure la passation dans les classes. Nous offrons les iPad aux élèves qui n’ont pas de cellulaire (ce qui est de plus en plus rare) et à ceux dont le cellulaire est non fonctionnel. Depuis que nous faisons cela de cette façon, nous avons des taux de participation de 80 % et plus pour tous les groupes. Les enseignants collaborent très bien. Toutes les évaluations sont faites en début de cours selon des consignes strictes. J’ai mis ce système en place graduellement et j’y travaille depuis 7 ans. Si vous voulez plus d’information, je vous suggère de me contacter avant Noël, car je prends ma retraite en janvier.

Beauce-Appalaches
Johane Paradis

1. Oui.

2. Tous les enseignant.e.s.

3. Sur une période de 5 ans, tous les enseignants, et pour les moins de 1,5 an d’ancienneté, 3 évaluations. Processus qui existe depuis 7 ans. Au départ, nous utilisions des feuilles pour lecteur optique. Maintenant, ce sont des sondages en ligne avec une personne-ressource en classe (durée 10 minutes environ, selon le nombre d’étudiants).

4. Quelques iPad, mais surtout les cellulaires des étudiants (90 %) – toujours en présence d’une personne-ressource – 10 minutes au début du cours de l’enseignant environ vers la semaine 11. Par la suite, ils ont une rencontre avec un comité (composé de : membre de la direction, membre du syndicat, CP, coordonnateur du département) pour offrir une rétroaction formative/enrichir le développement professionnel. Pour les nouveaux enseignants, c’est à la semaine 7 pour les rencontrer plus tôt et offrir une rétroaction formative pour optimiser l’insertion professionnelle et l’intégration au collège.

Champlain – St-Lawrence
Claudine Gélinas-Faucher

1. Oui.

2. Enseignant.e.s ciblé.e.s.

3. Selon la rotation établie.

4. En ligne, sur les appareils mobiles personnels de nos étudiant.e.s. Nous utilisons un sondage sur Omnivox que les étudiants doivent compléter dans les délais (une semaine).

Collège Universel
Zakaria Jamai Mouhtadi

1. Oui.

2. Un lot d’enseignant.e.s.

3. Selon le statut de l’enseignant.

4. Pour le moment papier. Il existe une solution intégrée à Omnivox si vous utilisez Clara (dans le module sondage et votes). Module vendu séparément.

Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec
Colleen Monaghan

1. Oui.

2. Tous les enseignant.e.s.

3. Chaque session. Tous les enseignants de niveau collégial et universitaire.

4. En ligne, consultation Omnivox complétée par les étudiants à la maison (pas durant le cours). Cette session est la première fois que nous utilisons un formulaire en ligne. L’année passée, c’était un formulaire papier avec les résultats colligés à la main.

Édouard-Montpetit
Julie Dessureault

1. Oui.

2. Tous les enseignant.e.s.

3. Une fois tous les 5 ans.

4. Papier – Colligé avec un numériseur.

Gaspésie et des Îles
Hélène Ste-Marie

1. Oui.

2. Un lot d’enseignant.e.s. Aux 4 premières sessions d’enseignement, ce qui peut s’étendre sur plus de 2 ans selon les contrats. L’évaluation formative est optionnelle, mais celle administrative est obligatoire.

3. La 1re et 3e, ce sont des évaluations formatives avec le conseiller pédagogique de façon confidentielle. La 2e et 4e, ce sont des évaluations administratives et les résultats sont vus avec le directeur du campus de façon confidentielle. L’enseignant répond au même questionnaire que les étudiants et les résultats sont compilés en comparaison avec les moyennes et écarts types des étudiants.

4. Sur Omnivox pour les enseignants, ils ont 3 essais. Sur Omnivox aussi pour les étudiants. Les résultats sont compilés sur un tableau formaté par une adjointe administrative de la direction des études.

Jonquière
Manon Lessard

1. Non. Aucune évaluation de personnel enseignant chez nous.

Lanaudière – Joliette
Martin Richard

1. Non.

LaSalle
Mathieu Lépine

1. Oui.

2. Enseignant.e.s ciblé.e.s.

3. Les enseignants permanents aux 4 ans et les nouveaux enseignants à chaque cours pendant les deux premières années.

4. En ligne, sur les appareils mobiles personnels de nos étudiant.e.s. Nous utilisons le module dans Omnivox depuis l’automne 2011. Les étudiants ont droit à 2 refus, sinon cela bloque leur Omnivox. Le sondage est activé pendant 7 jours calendrier. Taux de réponse de 60 %, donc moins élevé que lorsque c’était papier, mais beaucoup plus facile à gérer. On ne peut pas tout avoir. Nous sommes aussi BYOD dans plusieurs programmes et nos enseignants ne voient pas de problèmes. Je serais curieux de voir quelles sont les appréhensions.

Lévis-Lauzon
Marie Jolicoeur

1. Oui.

2. Enseignant.e.s ciblé.e.s.

3. Au besoin seulement.

4. En ligne, sur les appareils mobiles personnels de nos étudiant.e.s. Nos questionnaires sont faits par Omnivox.

Lionel-Groulx
Pierre Levasseur

1. Non (oui, selon la précision). Le processus d’évaluation est volontaire et formatif. Il est à la discrétion de l’enseignant.

Matane
René Bélanger

1. Oui.

2. Enseignant.e.s ciblé.e.s.

3. Pour les enseignants en insertion professionnelle.

4. Papier – Colligé à la main.

Rivière-du-Loup
Marilyn Nadeau

1. Oui.

2. Aux 5 ans.

3. En ligne, sur les appareils mobiles personnels de nos étudiant.e.s.

4. Avec des appareils du collège au besoin.

Saint-Jean-sur-Richelieu
Jules Massé

1. Oui.

2. Un lot d’enseignant.e.s.

3. Au cinq ans (prof permanent). Les enseignants non permanents sont évalués par les départements, chaque session.

4. En ligne sur les appareils des étudiants avec iPad du collège, au besoin.

Sept-Îles
Anik Boileau

1. Non.

Sherbrooke
David Laplante

1. Oui.

2. Enseignant.e.s ciblé.e.s.

3. Au besoin seulement. Lorsqu’il y a un besoin des ressources humaines, sans quoi, le processus par session est suspendu depuis quelques années pour raisons syndicales.

4. Variable, selon les disponibilités (Lab informatique, sinon appareils mobiles de notre collège, sinon sur papier).

Thetford
Éric Cloutier

1. Oui.

2. Enseignant.e.s ciblé.e.s.

3. Chaque session. Systématiquement pour tous les nouveaux enseignants.

4. En ligne, sur les appareils mobiles personnels de nos étudiant.e.s. On utilise l’outil sondage d’Omnivox.

Valleyfield
Myriam Arsenault

1. Oui.

2. Enseignant.e.s ciblé.e.s.

3. Chaque session. Les nouveaux enseignants sont évalués plus souvent au début. Par la suite, c’est tous les 3-4 ans.

4. En ligne, sur les appareils mobiles personnels de nos étudiant.e.s. Dans les faits, notre questionnaire est dans Omnivox. Les étudiants ont un certain nombre de jours pour répondre et peuvent le faire quand ils le veulent. À chaque fois qu’un étudiant se connecte à Omnivox, c’est le message de l’évaluation qui est priorisé tant et aussi longtemps qu’il n’aura pas répondu. On me dit également que certaines fonctions seraient bloquées dans Omnivox tant que le questionnaire n’est pas rempli (rien d’essentiel pour leur vie d’étudiant). Il y aurait eu des réticences au départ avec cette technique par crainte que les étudiants copient ou « se crinquent » entre eux. L’ancienne méthode était sur papier. Le questionnaire était distribué aux étudiants et l’enseignant sortait de la classe. Donc, les mêmes problématiques se posaient. Le collège est donc allé de l’avant avec le questionnaire « obligatoire » en ligne. Mais il n’y a pas de police à la recherche de « l’étudiant qui n’a pas rempli son questionnaire ».

Vanier
Patti Kingsmill

1. Oui.

2. Enseignant.e.s ciblé.e.s.

3. Obligatoire : les nouveaux profs, après une ou deux sessions, sont évalués deux fois (la deuxième fois un an après la première). Optionnelle : à part les évaluations pour nouveaux profs, la fréquence et l’obligation varient selon les départements.

4. Ça dépend du département. Omnivox est utilisé par la plupart des départements.

Victoriaville
Lorraine Ouellette

1. Oui.

2. Enseignant.e.s ciblé.e.s.

3. Chaque session, nous avons plusieurs profs d’évalués.  

4. En ligne, en laboratoire informatique. Depuis l’année dernière, certains profs ont suggéré d’utiliser les mobiles des étudiants et c’est très apprécié et beaucoup plus simple.

Vieux Montréal
Nathalie Giguere

1. Non. Nous n’avons pas de programme systématique d’évaluation des enseignements. Toutefois, il est possible de faire passer un questionnaire aux étudiants sur une base volontaire ou dans certaines situations problématiques. Dans ces situations, nous utilisons un questionnaire disponible sur Omnivox. Les étudiants le complètent au moment qui leur convient.

Écrire une réponse