logo Federation cegeps

Les projets recourant aux technologies mobiles : le passé, le présent et l’avenir

Depuis plusieurs années, des projets faisant appel aux technologies mobiles (portables, tablettes) sont implantés dans nos collèges. Quel est l’état des lieux? De quels programmes d’études est-il question? Quelles sont les formules privilégiées? Quelles sont les modalités logistiques, financières et techniques impliquées dans de tels projets? Quelles en sont les retombées? Quelles sont les conditions gagnantes? Quels sont les principaux défis et comment ont-ils été relevés? Est-ce une thématique du passé ou est-ce toujours un dossier d’actualité?

Cette table ronde, animée par Huguette Dupont (Granby) à la rencontre REPTIC d’octobre 2015, visait la mise en commun de pratiques, d’information et d’outils en lien avec l’implantation de programmes faisait appel aux technologies mobiles dans les collèges. Les REPTIC provenant de collèges ayant réalisé ce type de projet sont invités à partager leur expérience, alors que les REPTIC ayant des mandats d’exploration ou de développement sont invités à venir poser des questions!

Voici ce qu’il en ressort :

Les appels à tous des REPTIC

Appels à tous n’ayant pas fait l’objet de compilations à ce jour ou n’étant pas directement associés à la catégorie programme portables

  • Portables en Techniques physiques (01/2013)
  • Entente projet portable avec COOP (10/2012)
  • Utilisation des portables en Techniques de l’informatique (10/2012)
  • Gestion de classe avec le sans fil (04/2012)
  • Évaluation programme portable (02/2012)
  • Programme branché – Génie mécanique (01/2012)
  • Fournisseur – projet portable (12/2011)

Thèmes abordés dans les appels à tous

  • Quels programmes
  • Type de projet mobile (portable vs tablette)
  • Aménagement des classes
  • Nombre de classes aménagées pour ce besoin?
  • Réseau sans fil
  • Soutien technique
  • Gestion de classe
  • Déploiement vs achat par l’étudiant
  • Modalités de prêt de portable
  • Modalités de prise de possession
  • Mulets
  • Cours précis ou non?
  • Qui s’occupe de la gestion des prêts?
  • Fournisseur de portable
  • Retombées sur les étudiants?
  • Retombées sur les enseignants?
  • Retombées sur les CP-TIC?
  • Aspects financiers ayant freiné un projet?
  • Modèle BYOD
  • Mode de financement
  • Logiciels de contrôle/surveillance
  • Blocage de sites
  • Formations offertes
  • Évaluation en mode programme mobile

Questions

De quels programmes d’études est-il question?

Programme Mobile: tablette ou portable

Mise à jour des données sur les programmes mobiles dans les collèges

Repérer son nom et compléter l’info ou l’ajouter au fichier

Est-ce une thématique du passé ou est-ce toujours un dossier d’actualité?

Avez-vous une orientation/vision institutionnelle à cet égard?

  • Victoriaville : lors des évaluations de programme, réflexion systématique pour voir si un programme mobile est pertinent.
  • Thetford : deux programmes (Informatique, Technique électronique industrielle). Évaluation de programme, oui, mais le côté promotionnel important (recrutement). MacIntosh (fourni par le collège) met des freins (coûts, etc.). Y a-t-il documents d’analyses ? On pense à chariots portables apportés dans la classe.
  • Garneau : en réflexion sur les programmes portables : le comment. Peu d’ouverture. On suggère fortement aux étudiants d’apporter leur portable, mais peu de soutien technique. Les étudiants sont renvoyés à la COOP, mais le soutien n’est pas garanti.
  • Lionel-Groulx : à venir car cette année on doit élaborer un plan TIC (découlant de notre nouveau Plan institutionnel) et on doit mettre sur pied un comité TIC institutionnel
  • Moins de promo qu’avant!

Quels étaient les objectifs des projets? Pourquoi un DEC mobile? Dans quel contexte a-t-il été implanté?

  • Recrutement, attirer la clientèle

Qu’est-ce qui justifie le démarrage d’un programme mobile?

  • Problématiques d’accès aux classes, aux labos, aux logiciels…
  • Motifs financiers (ex : applications moins chères sur iPad)
  • Soins : dos léger + prise notes, portfolio, rétroaction vidéo sur les techniques de soins, APP, collaboration, etc. donc considérations pédagogiques
  • Pourquoi portable ? Parce que le marché s’y prête bien… Copier-coller modèle laboratoire fixe, transposé sur d’autres appareils. Pas d’objectifs pédagogiques en tant que tel.

 

Qui a un DEC tablette plutôt qu’un DEC portable? Qu’est-ce qui a motivé ce choix?

  • Lanaudière Joliette :
    • DEC portable : les étudiants achètent maintenant leur propre ordinateur. Plus de réunion avec les parents ; envoi d’une lettre, tout simplement. Frein : service informatique pour le soutien à l’implantation, l’intégration au système de gestion du cégep, désactiver les antivirus, etc. Il faut que les étudiants soient opérationnels dès le début, ce qui n’est pas le cas. Doléances de la part de la Direction des études.
    • DEC tablette en Soins infirmiers : avoir solution clés en main avec les maisons d’édition (beaucoup de livres !)
  • Lionel-Groulx :
    • Projet mobile en musique (technique professionnelle en musique et chanson). Projet tablette iPad 1:1. Renouvellement des équipements a motivé le choix et le milieu du travail tend vers la tablette
    • Logistique du transport : classe portable. L’étudiant loue le portable.
    • Agriculture : d’ordinateurs portables pour la durée des études (je crois qu’ils sont rendus l’été, mais il faudrait que je vérifie)
    • Sciences humaines : discipline économie – chariot d’ordinateur portable dans un local dédié
    • Soins infirmiers : implantation (A 2016) du nouveau programme ; concept « dos léger ». On tend vers la tablette, mais le choix n’a pas encore été fait. On pense aussi à Office 365. Motivations pédagogiques : portfolio, prise de notes collaborative, approche par problème
    • Donc, solutions variables (pas d’orientation claire). Quoi valoriser : Profil TIC, international, etc. ?
  • Sherbrooke :
    • Chromebook? Client léger…

Quelles sont les modalités logistiques, financières et techniques impliquées dans de tels projets?

  • Lien avec fournisseurs questionnable (Garneau).
  • Victo : on ne fait plus de présentations/promos de fournisseurs, presque personne le faisait…
  • Plus de services de première ligne, plus de mulets, plus d’images.
  • Tendance : choix de son propre appareil…
  • Sans-fil une priorité absolue…
  • Responsabilité des TI dans un contexte de programme portable? soutien des ordinateurs des étudiants qui vont mal en classe?
  • Sorel Tracy : étudiants en informatique apportent du soutien technique.

Quels sont les rôles?

  • Garneau : CP-TIC coordonne toute la logistique.
  • Victo : choix de concert avec CP programme.
  • Lionel-Groulx : Par le passé, souvent département et TI en communication direct en oubliant involontairement la CP TIC / Dans l’avenir, probablement meilleure inclusion de la CP TIC surtout avec la rédaction du plan TI cette année

Quelles sont les conditions gagnantes?

  • Lionel-Groulx : Arrimage DÉ / TI totalement nécessaire! Conciliation des aspects technologiques et pédagogiques… Formation, accompagnement et soutien technologique et pédagogique du personnel enseignant… Information préalable au futurs étudiants et initiation des nouveaux étudiants aux outils choisis dès le début de leur cheminement dans le programme…

Quels sont les principaux défis et comment ont-ils été relevés?

  • Martin : les programmes sont lancés un peu “pitchés”, comment poursuivre avec une vision programme? Les étudiants se demandent ce que ça change… Idée : profil TIC qui donne une vraie couleur à un programme mobile. Doit avoir une orientation dans le plan de travail… Sinon, coquille vide.
  • Gestion de classe : les maudits portables 😉
  • Soins : aseptie et wi-fi en stage? Tablette est plus ergonomique que portable.
  • multiplication des profils xyz, faire cohabiter comment?
  • Préoccupation: arrivée des étudiants du secondaire. Maillage avec eux? une belle expertise… être au fait, bonifier…
  • Victo : sans fil, bande passante, couverture, puissance. plan tic pour mise à jour du réseau. réorganisation du Carrefour pour service client.

Quelles sont les questions les plus courantes de la part des enseignants des programmes en réflexion?

  • N’y a-t-il pas un risque de baisse de clientèle à cause de l’obligation d’achat? Pas les moyens? S’ils en ont déjà un?
  • Qu’est-ce que je vais faire de plus?

Avez-vous des outils en lien avec vos programmes mobiles?

Y a-t-il des besoins de collaboration? Si oui lesquels? Vous posez-vous d’autres questions? Qui aimerait faire partie d’un groupe d’échanges? Sous quel angle?

  • Isabelle : un questionnaire auprès du secondaire, pour voir les tendances, l’état de situation, sur divers domaines.
  • Plusieurs personnes présentent sont intéressées à tenir d’autres échanges sur cette thématique lors d’activités en ligne… À suivre!

Écrire une réponse