logo Federation cegeps

Étape 1 – Spécifier les déclencheurs à l’origine de l’activité

Retour au guide

Au moment de vous lancer dans l’élaboration d’un projet impliquant les TIC, prenez un moment pour vous remettre en tête ce qui a déclenché votre démarche : cela vous aidera à formuler les objectifs de votre activité et, ce faisant, vous motivera à la mener à bien. Pour cela, répondez à cette simple question :

Pourquoi mettre sur pied une activité pédagogique TIC ?

 

  • S’agit-il d’une décision provenant du département, du programme ou du collège dans lequel vous enseignez ?
  • L’initiative vient-elle de vous parce que vous ressentez le goût d’innover, à la suite de conversations avec un collègue ou après avoir lu ou visionné un document sur les TIC et l’enseignement ?
  • Cherchez-vous une façon d’augmenter la motivation de vos étudiants face à certaines compétences à développer ?

Répondre à cette question amène souvent à spécifier plus d’un déclencheur, chacun d’eux pouvant impliquer plus d’un aspect. Pour vous aider à en effectuer le survol et spécifier ceux qui s’avèrent pertinents dans la situation qui vous concerne, ils sont regroupés sous quatre points correspondant aux quatre éléments du modèle TPaCK-E : d’abord l’environnement où se déroulent les interactions professeur-étudiants et ensuite les trois dimensions prises en compte par le TPaCK dans sa forme type, à savoir les compétences des étudiants, la pédagogie et la technologie.

Les exemples de situations qu’on trouve pour chaque point vous aideront à cerner et à contextualiser les déclencheurs à l’origine de votre recherche. Vous devez toutefois garder en tête qu’un déclencheur (le motif) peut initialement toucher :

  • un seul point

Par exemple : « Je dois donner une formation à distance à des étudiants en régions éloignées qui ne peuvent se déplacer à mon cégep » (aspect environnement),
   ou bien
« Je cherche des moyens d’aider mes étudiants à mieux faire la distinction entre ADN et ARN » (dimension compétences des étudiants du TPaCK-E).

  • plus d’un point

Par exemple : « J’aimerais expérimenter la classe inversée dans mon cours de chimie 101 » (dimensions pédagogie et technologie du TPaCK-E).

 

1.0  Au plan de l’environnement

L’environnement physique dans lequel se dérouleront les interactions entre vous et vos étudiants constitue un premier point qui a pu, en ce qui vous concerne, déclencher la mise sur pied d’une activité impliquant les TIC. Peu importe que le choix de l’environnement provienne du programme, de l’institution ou de votre désir de vous attaquer à quelque chose de différent, le déclencheur peut ici se formuler comme suit :  

Mon activité pédagogique doit se dérouler dans l’environnement suivant :

1.0.1 La formation en présence

 

La formation en présence constitue l’environnement classique dans lequel se déroule une activité d’enseignement et, a priori, elle n’apparait pas comme un déclencheur pouvant être à l’origine d’une activité impliquant les TIC. Ce peut néanmoins être le cas.

Les exemples de situations types évoquées ci-dessous illustrent comment “mettre sur pied une activité en présence” peut devenir le déclencheur d’une activité TIC :

  • Vous donnez un cours depuis cinq ans et vous l’avez toujours fait dans un environnement en présence, en utilisant en majeure partie l’enseignement magistral. Or, dans un de vos nouveaux groupes, certains de vos étudiants ont, en raison d’un problème particulier, de la difficulté à suivre votre cours en présence des autres étudiants. Après en avoir parlé avec votre conseillère pédagogique, celle-ci vous suggère d’étudier avec vous si les TIC ne pourraient vous aider…
  • Vous donnez un cours qui exige beaucoup de concentration de la part des étudiants et le collège place régulièrement ce cours en fin d’après-midi le vendredi. En en discutant avec des collègues qui se trouvent dans la même situation, vous demandez si les TIC ne pourraient pas vous aider à rendre votre cours plus dynamique…
 

1.0.1 La formation à distance

 

Désirez-vous, ou devez-vous en raison de certaines contraintes, mettre sur pied une activité de formation à distance (en mode synchrone ou asynchrone) ?

C’était le cas dans les exemple suivant :

  • Afin de trouver « une solution pérenne à la problématique récurrente des finissants du CQFA [Centre québécois de formation aéronautique] terminant leur cursus avec leur licence de pilote mais sans leur DEC », Joël Avenel, du Cégep de Chicoutimi, devait dispenser le cours Théorie du vol en mode formation à distance : ce « déclencheur » l’a amené à modifier sa pédagogie et à utiliser plusieurs des outils du Web 2.0.

Après avoir reçu une invitation à participer à une foire touristique au Japon à l’automne 2005, alors même que le collège Lasalle avait lancé un programme d’aide pour intégrer les nouvelle technologies à l’enseignement, Ariane Arpin-Delorme a saisi l’occasion pour tenter l’expérience de la formation à distance. C’est ainsi que, pendant trois semaines, elle a donné son cours Attraits culturels et touristiques de l’Asie et du Pacifique Sud selon une formule d’enseignement à distance,

 

1.0.1 La formation hybride

 

Désirez-vous, ou devez-vous en raison de certaines contraintes, mettre sur pied une activité utilisant la formation hybride, c’est-à-dire combinant la formation en présence avec la formation à distance ?

L’exemple suivant illustre une situation où ce déclencheur a joué :

Dans le cadre de son programme de Techniques de tourisme et désireux de rejoindre une clientèle de personnes qui font un retour aux études ou qui désirent se perfectionner tout en conservant un contact avec leur milieu de travail, le cégep de Saint-Félicien offre depuis 2014 des cours à distance en classe virtuelle hybride. Scénarisés par l’enseignante Julie Boulianne, les cours sont articulés autour de projets et suivis en même temps par les étudiants réellement présents dans la classe et par ceux qui le sont de façon virtuelle.

 

1.1  Au plan du contenu

Si la maîtrise de contenus (connaissances, habiletés, compétences) est un des aspects qui vous amène à mettre sur pied une activité pédagogique intégrant les TIC, le point soulevé ici et les pistes de réponses suggérées peuvent vous aider à clarifier ce qui constitue le déclencheur de votre projet. Ce déclencheur pourrait se formuler comme suit : 

Je veux modifier ou réorganiser mon contenu en ciblant l’un ou l’autre des aspects suivants de la réussite :

1.1.1 Améliorer les résultats scolaires

Lorsque la question du contenu  est à l’origine du désir qu’a un enseignant d’intégrer les TIC dans un cours ou un programme, c’est souvent parce que les notes des étudiants sont faibles, en raison notamment du caractère complexe du contenu en question : est-ce le cas pour vous ? Aimeriez-vous utiliser les TIC pour présenter et réorganiser le contenu d’une façon qui améliorerait les résultats scolaires ?

Ce type de déclencheur a joué dans le cas des exemples suivants :

L’enseignant au Cégep de Limoilou Antoine Letarte a utilisé le blogue pour améliorer le taux de réussite dans le cours Méthodes quantitatives, et ce, dans une perspective d’éducation à la citoyenneté. De caractère optionnel, le blogue présentait des « billets » basés sur l’actualité et que les étudiants étaient invités à commenter à partir des concepts vus en classe.

 

1.1.2 Améliorer la maîtrise d'habiletés cognitives de haut niveau (habiletés méthodologiques, pensée critique, schématisation, habiletés du Profil TIC des étudiants, etc.)

Envisagez-vous d’appliquer les TIC à l’apprentissage de compétences portant spécifiquement sur des habiletés cognitives particulières ? Pensez-vous que les TIC pourraient amener vos étudiants à maîtriser plus efficacement certaines habiletés mais aussi qu’elles vous aideront à enseigner les habiletés de façon plus efficace ?

C’est cette préoccupation qu’on retrouve à l’origine des exemples suivants :

Face à la difficulté observée chez nombre d’étudiants de comprendre et d’analyser un texte, ce qui correspond à un des objectifs de la formation générale au collégial, Josée Larochelle du Cégep de Lévis-Lauzon a mis sur pied une recherche de type expérimentation. Elle voulait vérifier si une pédagogie centrée sur la discussion et utilisant un forum électronique de discussion pouvait contribuer à développer les compétences en lecture.

 

1.1.3 Augmenter la motivation et la persévérance

Avez-vous constaté que le contenu de l’un de vos cours, de par son objet, suscite peu d’intérêt et donc peu de motivation chez vos étudiants ? Vous demandez-vous si les TIC pourraient vous aider à augmenter non seulement la motivation mais la persévérance ?

Ce souci est partagé par beaucoup d’enseignants. Les exemples suivants illustrent comment certains ont tenté d’y répondre :

  • Cherchant comment susciter une plus grande motivation chez ses étudiants, c’est-à-dire, comme elle le dit elle-même, « voir mes étudiants aussi attirés, intéressés et stimulés que moi par le contenu de mon cours », Lisa Deguire, enseignante au Cégep de Jonquière, a utilisé dans son cours le logiciel québécois de jeu vidéo ClassCraft. Elle a présenté ses travaux sous la forme de quêtes que les étudiants devaient, après s’être choisi un avatar, mener à bien en utilisant le travail collaboratif. Elle jette un regard critique sur certains points de son expérience mais le but de stimuler l’intérêt des étudiants semble avoir été atteint.

Le souci d’augmenter la persévérance dans le programme de Techniques en biologie est un déclencheur important parmi ceux qui ont conduit Dave Bélanger à utiliser les TIC pour faire l’expérience de la classe inversée. Précisant que les données qu’il a recueillies n’ont pas fait l’objet d’une analyse statistique rigoureuse, l’enseignant signale, entre autres résultats intéressants, que  83 % des répondants ayant suivi son cours ont affirmé qu’ils désiraient poursuivre leurs études en Techniques de laboratoire, alors que le taux de persévérance de la cohorte précédente avait été de 45 %.

 

Écrire une réponse