logo Federation cegeps

Google Apps ou Windows Live

CONTEXTE

En septembre prochain, nos 1800 élèves (et plus) auront tous un portable. Nous ne voulons pas héberger leurs documents sur nos serveurs et nous désirons qu’ils aient tous une adresse de courriel avec notre domaine. Nous devons donc nous tourner vers le « cloud »!

QUESTIONS

  • La question qui tue : Google Apps ou Windows Live?
  • Avez-vous des conseils à me transmettre sur ce sujet?
ÉTABLISSEMENT/REPTIC

RÉPONSES

Ahuntsic
Anne-Gaëlle Habib

J’ai déjà exposé cette possibilité au comité des applications pédagogiques TIC d’Ahuntsic et la réponse a été formelle! Hors de question!

Cela parce que certains de nos enseignants de certains programmes pourraient se mettre dans une situation délicate vis-à-vis de commentaires, de courriels ou autres documents qui pourraient compromettre une relation éventuelle avec le gouvernement américain! Hé oui, ça va jusque-là.
Personnellement, je préfère Google à Microsoft, mais ce n’est qu’une question de préférence! J’ai hâte de connaître les résultats.

Ahuntsic
Samuel Fourniel-St-Laurent

Pour les petits échanges de documents, j’opterais pour DropBox qui est gratuit. Cela a l’avantage de faciliter le partage de documents entre les étudiants et constitue un outil utile pour les travaux d’équipe. Vous pouvez ensuite installer DropBox sur chaque session étudiante (dans ce cas, leur espace de stockage sera limité) ou bien ne pas l’installer (dans ce cas, ils ne pourront rien stocker sur vos ordinateurs et iront chercher leurs documents via une plateforme Web).

Bart
Steve Falardeau

Google Apps est un bon choix pour les courriels, agenda et plusieurs autres outils (traitement de texte et tableur en ligne). L’intégration avec un serveur Windows Active Directory est assez simple. Le plus grand défaut de Google, c’est l’absence de l’outil de fichier en ligne comme Windows Mesh (live drive). C’est majeur selon moi pour vos besoins.

Je n’ai jamais travaillé avec Windows live en mode Apps pour une école. Nous utilisons Google Apps depuis près de 4 ans.

Bois-de-Boulogne
Guy St-Germain

J’utilise Windows Live, mais seulement pour le courriel et je ne connais pas Google Apps!   

Cégep@distance
Yves Munn

Deux solutions propriétaires… mais y a-t-il d’autres possibilités?

J’ai entendu parler de fournisseurs externes pour sauvegarder les données dans les « nuages » pour une institution ou une compagnie. Quelqu’un a-t-il de l’info sur cette possibilité?

École nationale de police du Québec
Jean-François Dragon

D’autres parleront probablement avec plus de perspective… mais je me permets de te soumettre un point de vue bien personnel.

J’aime mieux Google Apps, notamment à cause de sa convivialité et de sa prise en charge améliorée des formats ouverts de documents (ex. : ODT). Je dois avouer que j’ai cependant peu utilisé Windows Live, mais il me semble moins facile d’approche et d’appropriation.

« My two cents», comme disent les Anglais.

Vieux Montréal
Daniel Bourry

Il y a au moins deux ans, une éternité en temps informatique, j’ai monté un projet sur Windows Live pour quelqu’un. Pourquoi Windows Live plutôt que Google?

  • Dans le temps, il n’était pas possible d’ouvrir le compte sur Google avec l’adresse de courriel du collège. Maintenant, je crois que c’est possible.
  • Sur Windows Live Skydrive, je pouvais mettre tous les types de documents que l’utilisateur m’avait spécifiés, et ce, sans les transformer en un format compatible pour Google. Je ne sais pas si cette situation a changé.

Je suis curieux de voir où en sont les deux systèmes maintenant.

Pour ceux que le sujet intéresse, voici deux liens vers des discussions sur le même sujet.

Comment traduire le « cloud » en français? « Dans le monde informatique, le nuage (cloud en anglais) est l’image généralement utilisée pour symboliser graphiquement Internet. L’infonuagique, c’est en fait l’informatique vue comme un service et externalisée par l’intermédiaire d’Internet. Elle fait référence à l’utilisation de la mémoire et des capacités de calcul des ordinateurs et des serveurs répartis dans le monde entier et reliés par Internet. Les ressources informatiques mises en commun et rendues ainsi disponibles à distance peuvent être, entre autres, des logiciels, de l’espace de stockage et des serveurs. Le terme infonuagique, créé […] à partir des mots informatique et nuagique (synonyme peu fréquent de nuageux), a été proposé, en novembre 2009, par l’Office québécois de la langue française comme équivalent français possible de cloud computing. Infonuagique, tout comme informatique, s’utilise aussi comme adjectif.

Office québécois de la langue française. Le grand dictionnaire terminologique, [En ligne]. http://www.granddictionaire.com (Page consultée le 18 avril 2011)

Écrire une réponse