logo Federation cegeps

Formulaires d’évaluation de programmes

QUESTIONS

On se questionne actuellement sur le meilleur choix d’outil de sondage pour réaliser les évaluations de programmes.

  1. Quel outil de sondage utilisez-vous dans votre collège pour réaliser les évaluations de programmes?
  2. Pourquoi avez-vous fait ce choix (avantages, inconvénients)?
  3. Qu’avez-vous mis en place pour vous assurer que chaque répondant remplit le questionnaire une seule fois (codes uniques ou autres)?
  4. Qui a accès aux données brutes dans votre collège?

ACTIONS SUITE À CET APPEL À TOUS

Une réflexion est en cours.

DÉTAILS DES RÉPONSES

ÉTABLISSEMENT/REPTIC RÉPONSES
Abitibi-Témiscamingue
Marie-Josée Tondreau
  1. Outil utilisé : Adaptation du sondage de Cégep Marie Victorin (Hélène Allaire et François Lasnier)
  2. Avantages, inconvénients : Par efficacité de temps. Il nous évite de refaire les questionnaires. Il a l’avantage d’être déjà validé. Il n’est pas parfait, mais les lacunes sont minimes par rapport à refaire des sondages.
  3. Mécanisme pour s’assurer d’une réponse/personne : Passation directement en classe dans les groupes cours
  4. Accès aux données brutes : CP aux évaluations de programme uniquement
André-Grasset
Guylaine Duranceau
Nous utilisons les sondages d’Omnivox. La compilation n’est pas la meilleure, mais l’accès est facile.
Champlain – Lennoxville
Judith Beaudoin
Depuis quelques années, nous n’utilisons que des questionnaires en ligne pour des raisons d’efficacité et de facilité.

Pour les élèves courants, nous utilisons le module d’Omnivox. Il a l’avantage de rejoindre les élèves très facilement et de nous assurer un taux de réponse élevé, mais le module est rudimentaire. Il offre la possibilité de faire des sauts pour certaines questions, mais il n’est vraiment pas intuitif… De plus, on finit par filtrer les réponses avec Excel.

Pour les sondages plus complexes, ou ceux de l’extérieur (alumni, employeurs de stage…), nous utilisons LimeSurvey. Il est complexe, mais il nous permet de faire ce qu’on en veut une fois qu’on le connaît. Il permet aussi de créer des tokens pour lancer les invitations aux usagers (à condition d’avoir leur courriel). Si vous avez un serveur, vous pouvez l’installer et c’est un logiciel libre. Nous n’avons pas de serveur alors nous utilisons LimeService (service payant, mais peu dispendieux).

Nous avons regardé SurveyMonkey, mais en lisant la licence d’utilisation, nous n’étions pas confortables avec la confidentialité…

Drummondville
Geneviève Lizée
Une nouvelle politique d’appréciation de l’enseignement est en vigueur dans notre collège et sera officiellement en application pour la rentrée 2014.

Pour ce qui est du fonctionnement et de tous les détails de la mise en œuvre, je t’invite à communiquer avec ma collègue Émilie Lefrançois, poste 4217, qui a piloté ce dossier depuis les 18 derniers mois.

Jean-de-Brébeuf
Jean Allard
  1. Outil : Omnivox.
  2. Avantages, inconvénients : L’outil répond à nos besoins.
  3. Mécanisme pour s’assurer d’une réponse/personne : Omnivox permet de sauter l’étape du formulaire à quelques reprises, mais à terme l’étudiant doit obligatoirement répondre.
  4. Accès aux données brutes : La Direction des études aussi que le conseiller pédagogique
LaSalle
Julie Anne Roy
  1. Outil : SurveyMonkey, version payante
  2. Avantages, inconvénients : Parce qu’on était assez limité avec les sondages Omnivox (nous n’avons pas Moodle). La version payante de SurveyMonkey nous donnait accès à tous les types de questions et permettait d’analyser rapidement les résultats.
  3. Mécanisme pour s’assurer d’une réponse/personne : Avec le lien SurveyMonkey, il n’est pas possible de remplir 2 fois le même sondage.
  4. Uniquement les conseillers pédagogiques ayant travaillé sur l’évaluation de programme. Une fois ces données analysées, les résultats étaient présentés en équipe-programme.
Lionel-Groulx
Ghislaine Laurin
  1. Outil : Nous utilisons les questionnaires du Cégep Marie-Victorin que nous avons transférés dans notre logiciel de sondage (le logiciel « Blue » de l’entreprise Explorance). Nous avons réuni en un seul modèle de questionnaire toutes les questions. Au moment de créer un nouveau sondage, un projet de questionnaire est créé à partir du modèle. C’est alors que l’on élimine les questions qui ne s’appliquent pas, par exemple, pour un sondage dans le cadre de l’évaluation d’un programme préuniversitaire, celles portant sur les stages en entreprises.
  2. Avantages, inconvénients : Nous avons choisi les questionnaires du Collège Marie-Victorin parce qu’ils sont complets et qu’ils ont été dûment validés. Quant au logiciel Blue, il y a plusieurs années que nous l’utilisons. Il peut gérer l’envoi de l’invitation à répondre au sondage par courriel et le rappel que l’on fait peu avant la fin du délai. Il permet de générer un lien pour répondre au sondage, nécessitant ou non l’authentification, lien qu’il est alors possible d’envoyer par messagerie interne nous-mêmes. Il est possible d’importer des sources de données (répondants potentiels) à partir de notre système de gestion pédagogique (COBA, dans notre cas). Il permet de générer des rapports, etc. Ce logiciel offre beaucoup de possibilités. Par contre, il est complexe, ardu à apprendre pour plusieurs et très peu convivial!
  3. Mécanisme pour s’assurer d’une réponse/personne : Pour ce faire, le questionnaire peut être passé en classe sous supervision ou acheminé directement à partir du logiciel, par courriel, à chacun des répondants (dont les coordonnées courriel doivent alors avoir été entrées dans la banque de sources de données). Dans les deux cas, la confidentialité des réponses et l’anonymat des répondants peuvent être garantis par le logiciel.
  4. Accès aux données brutes : Outre le personnel de soutien qui génère le rapport à partir du logiciel, normalement c’est le conseiller pédagogique associé au programme qui y a accès. Tous les autres intervenants ne voient que le rapport global qui a été généré et, s’il y a lieu, les rapports spécifiques (que l’on aura générés à l’aide de filtres relatifs aux réponses obtenues à certaines questions).
Montmorency
Pierre Cohen-Bacrie
Nous utilisons SurveyMonkey.
Outaouais
Jean-François Nadeau
Ici, on utilise l’outil de Descormiers inc.
Rimouski
Bruno Lavoie
  1. Outil : les conseillères et conseillers pédagogiques utilisent le module de sondage de Omnivox pour administrer les sondages entourant les bilans et les évaluations de programmes.
  2. Avantages, inconvénients : Le module permet de personnaliser le sondage. Il permet d’associer une clientèle précise.
  3. Mécanisme pour s’assurer d’une réponse/personne : les CP rencontrent les groupes à une période précise, dans un laboratoire. Ils reçoivent les consignes et les répondants font le sondage sur place.
  4. Accès aux données brutes : les conseillers pédagogiques gèrent ce sondage et interprètent les résultats.
Rosemont
Marie-Josée Desrosiers et Nathalie Bastien
Nous utilisons les questionnaires de Marie-Victorin intégrés dans SurveyMonkey (version payante). Ce choix a été fait avant mon arrivée (Nathalie Bastien). La passation des questionnaires aux étudiants se fait en classe. L’URL est donnée sur place. Les doublons (si, par exemple, un questionnaire est soumis deux fois) sont facilement repérables. Il y a également une fonction qui empêche le répondant de répondre plus d’une fois. Ce logiciel est facile d’édition et répond bien à nos besoins en ce qui concerne le traitement des données jusqu’à l’impression (plusieurs options). Nous pouvons créer des filtres pour le type de données que nous souhaitons obtenir. Les membres du comité d’évaluation (la CP, le coordonnateur, les profs membres) ont accès aux données.
Saint-Félicien
Bernard Gagnon
  1. Outil : SurveyMonkey (version payante « Silver »)
  2. Avantages, inconvénients : À cause des filtres et des graphiques
  3. Mécanisme pour s’assurer d’une réponse/personne : Vérification des codes permanents (2e petit formulaire à remplir suite au sondage)
  4. Accès aux données brutes : C’est moi, répondant TIC.
Sainte-Foy
Luc Blain
Voici deux questionnaires utilisés :

Saint-Hyacinthe
Gilles Boulanger
On utilise SurveyMonkey qui répond assez bien à nos besoins. Pas trop coûteux (348 $). Les paramètres sont assez avancés. On peut obtenir des résultats en filtrant. On peut s’assurer que le questionnaire soit rempli une seule fois par l’adresse IP. Nous sommes 4 à 5 personnes à la direction à avoir accès. On peut avoir plusieurs collecteurs, très intéressant.
Shawinigan
Jocelyne Dupont
  1. Outil : Pour l’essentiel, nous utilisons des questionnaires destinés aux étudiants, aux diplômés et aux employeurs. Ces questionnaires sont légèrement adaptés de ceux qui ont été développés par Hélène Allaire et François Lasnier, au Cégep Marie-Victorin. À l’occasion, nous utilisons aussi un questionnaire maison destiné aux enseignants. Des entrevues semi-dirigées avec les étudiants et les enseignants se font systématiquement pour toute évaluation de programme. C’est un moyen riche de nuancer les résultats obtenus aux questionnaires. Ici, l’outil est principalement le conseiller pédagogique qui exerce son rôle d’animateur selon les règles propres à la recherche qualitative. Il anime à partir d’un canevas élaboré avec l’enseignant responsable de l’évaluation, en fonction des résultats obtenus par questionnaire.
  2. Avantages, inconvénients : Ce sont les choix standards. Le questionnaire et l’entrevue sont complémentaires. Le questionnaire donne les grandes tendances et l’entrevue permet de nommer les difficultés et de percevoir le degré d’appréciation. L’entrevue suppose une expertise comme animateur et dans l’analyse du verbatim. C’est aussi un moyen plus exigeant en termes de temps.
  3. Mécanisme pour s’assurer d’une réponse/personne : Les questionnaires sont remplis papier, en présence et non en ligne, ce qui permet de s’assurer que tous le remplissent. Chaque questionnaire porte un code que le lecteur optique identifie au moment du traitement.
  4. Accès aux données brutes : Les conseillers pédagogiques, d’abord, et l’enseignant responsable de l’évaluation (qui est souvent le responsable de programme). Il arrive que les données brutes soient regardées avec quelques enseignants, choisis pour leur capacité d’analyse et leur connaissance du programme.
Sherbrooke
David Laplante
  1. Outil : Actuellement, ce sont essentiellement de petits programmes qui ont été évalués, donc le tout se faisait à la main, mais au besoin, nous sondons nos étudiants et/ou enseignants avec l’outil de sondage Omnivox
  2. Avantages, inconvénients : Le format à la main est déjà prêt et plus malléable, donc plus avantageux actuellement
  3. Mécanisme pour s’assurer d’une réponse/personne : Distribué en personne, donc c’est simple à prévenir
  4. Accès aux données brutes : La conseillère ou le conseiller pédagogique et l’enseignant responsable de l’évaluation
Trois-Rivières
Chantal Desrosiers
Au régulier, un outil maison. À la formation continue, SphinxOnline. Pour des sondages à l’interne, Google formulaire.

Haut de page

Écrire une réponse