logo Federation cegeps

Formation à distance : besoins, clientèles visées, défis, accompagnement

Contexte

Je travaille à l’élaboration d’un dossier thématique portant sur la formation à distance (FAD) au collégial et je fais appel à ceux et celles dont l’établissement développe des pratiques en ce sens. J’aimerais obtenir une vision d’ensemble des efforts déployés par votre établissement pour :

  • S’arrimer aux réalités du milieu dans lequel il est établi;
  • Promouvoir l’accessibilité aux études postsecondaires;
  • Répondre aux besoins de clientèles diversifiées.

Questions

  1. À quels besoins ou particularités (locales ou régionales) la FAD offerte par votre établissement cherche-t-elle à répondre?
  2. Quel(s) type(s) d’étudiants votre établissement cherche-t-il à rejoindre et de quelle façon l’offre de FAD permet-elle d’y parvenir?
  3. La FAD pose-t-elle des défis particuliers en fait d’apprentissage et de motivation / persévérance pour les étudiants?
  4. Si oui, quelles sont les solutions utilisées pour motiver les étudiants et les impliquer plus activement dans leur processus d’apprentissage à distance?
  5. La FAD pose-t-elle des défis aux enseignants en termes de relation pédagogique et d’encadrement des apprentissages?
  6. Votre établissement propose-t-il des mesures d’accompagnement ou de soutien pour les enseignants qui effectuent la transition de la formation en classe vers la FAD?

Détail des réponses

ÉTABLISSEMENT/REPTIC

RÉPONSES

Abitibi-Témiscamingue
Marie-Josée Tondreau

  1. Besoins ou particularités : Comme notre région est très grande, la formation en ligne nous aide grandement.
  2. Types d’étudiants : Nous avons plusieurs campus avec les mêmes DEC et de petits groupes dans quelques-uns. Avec la formation en ligne, nous permettons aux étudiants des petits campus de suivre les formations. Les AEC sont aussi plus faciles à démarrer.
  3. Défis aux étudiants : Oui beaucoup de défis :
    1. La préparation des enseignants face à l’enseignement en ligne (planification, formation, stratégies pédagogiques…)
    2. La préparation des étudiants face à l’enseignement en ligne.
  4. Solutions utilisées : Changer les stratégies et les méthodes pédagogiques. Si l’étudiant est plus actif et plus impliqué dans son apprentissage, il sera plus motivé.
  5. Défis aux enseignants : Oui, des défis de planification, de stratégies et de méthodes pédagogiques. Les enseignants doivent réfléchir sur des stratégies et des méthodes pédagogiques actives pour l’étudiant, sur les méthodes de gestion de classe, de gestion de travail d’équipe et la passation des examens formatifs et sommatifs.
  6. Mesures d’accompagnement : Oui, je suis la personne ressource. Je suis à la rédaction d’un guide pour aider les enseignants ainsi que de me trouver des bonnes méthodologies pour donner un soutien adéquat et efficace pour les enseignants et les étudiants pour les formations VIA et par vidéoconférence. Je suis à la rédaction d’un guide pour les étudiants (modification des guides déjà écrits).

Baie-Comeau
Stéphanie Coll

  1. Besoins ou particularités : Maintien de l’offre de formation de qualité.
  2. Types d’étudiants : Étudiants éloignés, membres communauté autochtone, travailleurs, parents au foyer, toute clientèle intéressée à la formation à distance.
  3. Défis aux étudiants : Oui, il faut revoir nos façons d’encadrer et certaines stratégies pédagogiques. C’est ce que nous savons, mais nous n’offrons pas encore de FAD.
  4. Solutions utilisées : —
  5. Défis aux enseignants : Selon ce que l’on sait, oui.
  6. Mesures d’accompagnement : Je suis la personne ressource pour aider les enseignants à faire la transition. Nos premiers cours en ligne devraient se donner cet été.

Cégep à Distance
Sophie Ringuet

  1. Besoins ou particularités : Le Cégep à Distance offre uniquement des cours à distance et, actuellement, tous sont autoportants, asynchrones… Le Cégep à Distance fonctionne avec un mode d’inscription à entrées continues et sorties variables, c’est-à-dire qu’un étudiant peut s’inscrire à tout moment dans l’année et peut réaliser son cours à son rythme (avec certaines balises : une première évaluation doit être remise avant une date précisée, il existe une durée maximale pour réaliser l’ensemble d’un cours, etc.). Tel que mentionné sur son site, le Cégep à Distance « offre ses services en complémentarité avec le réseau collégial. Il accueille une population étudiante diversifiée dont une partie importante lui est confiée par les collèges du réseau. »
  2. Types d’étudiants : Au Cégep à Distance, il y a deux types de clientèle :
    1. Les admis.
      Le site du Cégep à Distance dit : « Les admis sont des étudiants qui s’inscrivent directement au Cégep à Distance. Il s’agit d’étudiants qui viennent au Cégep à Distance pour…
      1. suivre leurs cours de la formation générale (formation commune à tous les DEC) ou leurs cours complémentaires afin d’obtenir leur DEC;
      2. obtenir les préalables afin d’accéder à l’université;
      3. obtenir un DEC ou une AEC afin d’accéder au marché du travail ou de réorienter leur carrière. »
    2. Les étudiants en commandites.
      Sur le site du CàD, on peut lire : « Les étudiants en commandite (situation d’études en partenariat) sont des étudiants qui sont inscrits dans un autre collège. Leur collège émet une commandite afin qu’ils puissent s’inscrire simultanément au Cégep à distance, généralement parce qu’un de leurs cours cause un conflit d’horaire ou parce qu’il n’est pas offert à la session en cours dans le collège d’origine. Le Cégep à distance travaille ainsi en collaboration avec les collèges pour aider leurs étudiants dans leur cheminement et les diplômer ainsi plus rapidement. »
  3. Défis aux étudiants : Réduire le taux d’abandon est un grand défi continuel! En lien avec cela, le sentiment d’isolement est un enjeu.
  4. Solutions utilisées : Voici quelques solutions qui me viennent en tête :
    1. Encadrement par les tuteurs. Entre autres, le tuteur d’un cours donne à chaque étudiant un accueil personnalisé par un message écrit / appel téléphonique, fait des relances au besoin… Un étudiant peut communiquer son tuteur au besoin…
    2. Dans la conception du matériel de cours autoportant, différentes stratégies sont utilisées pour impliquer activement les étudiants.
    3. Il y a des mesures particulières prises pour les étudiants en difficulté (suivi plus serré). Je crois qu’il y a des contrats de réussite avec des mesures d’encadrement particulières, etc.
    4. Il y a eu des expérimentations d’utilisation de forums et médias sociaux.
  5. Défis aux enseignants : Pour les tuteurs, je crois que le fait de ne pas connaître les étudiants aussi bien qu’un enseignant « en présence » représente un défi dans certains cours.
  6. Mesures d’accompagnement : —

ITA – Saint-Hyacinthe
Jacques Lalumière

  1. Besoins ou particularités : Démographique :
    1. Formation continue :
      1. Rendre accessibles nos formations aux clientèles en région.
      2. Diminuer les déplacements des enseignants et/ou des étudiants.
      3. Formation pour groupe d’étudiants en entreprises.
    2. Formation régulière :
      1. Permettre aux étudiants en région de reprendre un ou quelques cours échoués afin d’obtenir leur diplôme.
      2. Permettre aux étudiants de se familiariser avec la FAD qui sera sûrement utilisée dans leurs milieux de travail.
  2. Types d’étudiants : Étudiants éloignés, travailleurs.
  3. Défis aux étudiants : Approche pédagogique très différente. Garder l’attention, l’intérêt et la motivation des étudiants. Instaurer un esprit de groupe pour des étudiants suivant le cours seuls.
  4. Solutions utilisées :
    1. Former les professeurs au niveau de leurs approches pédagogiques.
    2. Évaluer avec eux les outils qui répondent le mieux à l’approche et à la matière traitée.
    3. Offrir un support constant aux professeurs.
    4. Assister à certaines parties de leurs formations afin d’évaluer avec eux les points à améliorer.
    5. S’assurer que les outils technologiques utilisés soient stables, fiables  et adéquats.
  5. Défis aux enseignants : Oui, une formation et un bon encadrement sont essentiels pour la réussite d’un projet FAD.
  6. Mesures d’accompagnement : Oui, le conseiller TIC est toujours impliqué pour ce type de projet. C’est lui qui voit à la formation, l’accompagnement et le soutien.

La Pocatière
Martin Bérubé

  1. Besoins ou particularités : À une dynamique régionale de dévitalisation des milieux, à l’exode rural et aux distances à parcourir.
  2. Types d’étudiants : Tout d’abord, les adultes en Formation Continue (AEC). Mais, l’an prochain, les étudiants du régulier.
  3. Défis aux étudiants : Pour la formation continue, il semble que non. Nous allons voir avec les étudiants du régulier l’an prochain.
  4. Solutions utilisées : Nous préconisons une approche hybride en partenariat avec les cégeps de l’Est :
    1. Cours de formation générale en présentiel;
    2. Cours de formation spécifique et contributive en modes synchrone et asynchrone.
  5. Défis aux enseignants : Les défis sont plus de l’ordre des relations de travail que pédagogiques pour l’instant. Plusieurs de nos enseignants ont développé une expertise à donner des cours en Formation Continue par l’entremise de la FAD.
  6. Mesures d’accompagnement : Pas pour l’instant; nous n’avons pas encore eu de demandes. Mais, nous pourrions offrir de la formation.

LaSalle
Geneviève Bernier

  1. Besoins ou particularités : Nos étudiants sont des personnes qui travaillent à temps plein et donc qui ne peuvent pas étudier de jour. De plus, ils ne veulent ou ne peuvent pas se déplacer.
  2. Types d’étudiants : Des gens en réorientation de carrière, des personnes qui travaillent déjà ou qui veulent étudier et aller rapidement sur le marché du travail. Notre école en ligne offre des AEC qui durent entre 12 et 16 mois. Nos programmes sont donc de courte durée. Nos tuteurs sont des gens de l’industrie, alors les cours qu’ils donnent sont toujours teintés de ce qui se passe en ce moment même dans l’industrie.
  3. Défis aux étudiants : Oui, les étudiants doivent être autonomes et avoir un côté autodidacte et débrouillard. Ils doivent se mettre à jour constamment sur ce qui se passe dans leur industrie.
  4. Solutions utilisées : Parmi nos méthodes, il y a :
    1. Offrir des conférences en plus de leurs cours réguliers.
    2. Confirmer ce qu’ils seront en mesure de faire à l’issue du programme par des travaux faits par des finissants.
  5. Défis aux enseignants : Oui. Par exemple, les tuteurs ne voient pas les étudiants dans le cours en temps réel, donc ne peuvent pas lire le langage corporel des étudiants et voir dans le regard de certains qu’ils n’ont pas compris.
  6. Mesures d’accompagnement : Oui, une formation, du coaching avec un tuteur expérimenté.

Matane
René Bélanger

  1. Besoins ou particularités : Nous développons la FAD pour répondre à 3 besoins :
    1. Diminution de clientèle dans certains programmes (permet de démarrer des cohortes).
    2. Augmenter l’offre de programmes sur notre territoire, en partenariat avec les autres cégeps de l’Est.
    3. Répondre ponctuellement aux manques d’expertises en enseignement (enseignant pour un cours en particulier, mais pas disponible en région).
  2. Types d’étudiants : Comme nous avons plusieurs modèles, nous touchons plusieurs types de clientèles :
    1. Étudiants éloignés, mais près d’un point de service (campus).
    2. Étudiants avec famille ou situation particulière qui ne peuvent pas venir étudier dans un cégep (Clientèle B qui a déjà un DEC).
    3. Pour la formation continue, travailleur qui se perfectionne.
  3. Défis aux étudiants : L’encadrement est important, mais cela varie selon les modalités de la FAD. Au régulier, les cours sont tous synchrones. Dans les classes de téléenseignement, il n’y a pas de problématique différente d’une classe régulière.
    Pour l’enseignement en site multiple, il y a un encadrement à faire pour favoriser le sentiment de présence des étudiants qui sont à la maison. Ils doivent sentir qu’ils font partie d’un groupe, au même titre que ceux qui sont en classe. Comme cette clientèle a déjà un DEC, leur motivation est très grande et ils persévèrent.
  4. Solutions utilisées : Accompagnement des enseignants dans les stratégies d’enseignement et les stratégies d’apprentissage. Les méthodes sont aussi différentes selon les modalités de la solution utilisée. En classe de téléenseignement, on se colle plus au modèle de classe traditionnel; en mode multisite, on sollicite beaucoup les étudiants à distance.
  5. Défis aux enseignants : Les enseignants doivent s’adapter aux technologies et aux contraintes qu’elles imposent. Ils doivent mieux se préparer, ce qui laisse moins de place à la spontanéité. On doit préparer du matériel en format électronique et toujours réfléchir à la manière de distribuer le matériel pour les étudiants à distance. L’encadrement se fait par des moyens technologiques, (Skype, caméra-document, numériseur, téléphone, VIA).
  6. Mesures d’accompagnement : Tout à fait. C’est la clé du succès. Sinon, ils se décourageront. Une équipe technique, un conseiller pédagogique en FAD sont en soutien. Cette équipe doit être en place dès la réflexion du projet avec la direction et les enseignants. Dans la FAD, il y a plusieurs pièges et les défis technologiques sont plus grands que ceux pédagogiques. Je suis constamment en relation avec l’équipe technique et les enseignants sur le terrain. Nous appliquons des ajustements au quotidien. Au régulier, nous avons actuellement 5 modalités de fonctionnement en FAD pour répondre à 5 situations différentes. Les évaluations à distance représentent un grand défi également.

Notre-Dame-de-Foy
Martin Legault

  1. Besoins ou particularités : Accessibilité de l’éducation
    1. Pallier la baisse démographique
    2. Augmenter la rentabilité financière de l’établissement (économique)
    3. Augmenter la réussite et la diplomation auprès de certaines clientèles (social)
  2. Types d’étudiants :
    1. Étudiants éloignés
    2. Travailleurs
    3. Personnes au foyer
    4. Étudiants en situation d’échec
  3. Défis aux étudiants :
    1. Adaptation aux TIC dans un contexte d’apprentissage
    2. Maintien de la motivation et persévérance
  4. Solutions utilisées :
    1. Lien significatif et humain avec l’enseignant dans un contexte de FAD.
    2. Encadrement de qualité : adapté et personnalisé aux besoins des clientèles.
  5. Défis aux enseignants Adaptation aux TIC dans un contexte d’enseignement.
    1. Maintien de la motivation et persévérance à enseigner en FAD lors de la première expérience.
    2. Changement du rôle de l’enseignant : d’expert de contenu à facilitateur
    3. Intégration d’activités d’enseignement et d’apprentissage permettant l’interactivité dans un contexte de FAD synchrone.
  6. Mesures d’accompagnement : Oui, formation initiale et accompagnement lors de l’expérimentation.

Rivière-du-Loup
Louise Carmel

  1. Besoins ou particularités : (Régionale, démographique et économique). Nous tentons d’augmenter le nombre d’inscriptions afin que les programmes offerts puissent démarrer chaque année.
  2. Types d’étudiants : Étudiants de régions environnantes et internationaux.
  3. Défis aux étudiants : Cela dépend beaucoup du mode de FAD, de la clientèle et du contexte. Généralement, cela répond à un besoin de l’étudiant : demeurer à la maison pour étudier, avoir accès à un programme de formation sans s’exiler, éviter de faire de longs trajets pour se rendre au lieu de formation.
  4. Solutions utilisées : Il faut tenter de déterminer le mode de FAD le plus approprié à la clientèle, au programme et au contexte.
  5. Défis aux enseignants : C’est un aspect à avoir en tête afin de développer des stratégies permettant d’y arriver, puisque cela est possible.
  6. Mesures d’accompagnement : Pas encore tout à fait déterminées.

Sainte-Foy
Hélène de Chamberet

  1. Besoins ou particularités :
    1. Social, en permettant aux étudiants de faciliter la conciliation travail / études / famille.
    2. Économique, puisque nos laboratoires nous limitent à 27 participants, tandis que la FAD n’a pas de limites.
  2. Types d’étudiants : Essentiellement, les travailleurs et parents au foyer. Le mode « revoir », notamment, offre beaucoup de souplesse à ceux dont la vie est déjà très chargée.
  3. Défis aux étudiants : On note une plus grande déperdition de nos étudiants qu’en présentiel. Le défi est d’assurer une meilleure rétention de nos effectifs.
  4. Solutions utilisées : On tente de développer des stratégies plus actives et un lien pédagogique plus soutenu.
  5. Défis aux enseignants : Il est plus difficile de déceler un étudiant qui se sent dépassé.
  6. Mesures d’accompagnement : Pour l’instant, ce soutien est assuré par le fournisseur de services qui forme les étudiants aux fonctionnalités de la plateforme et en même temps, leur donne des « trucs » d’ordre pédagogique. Nous comptons néanmoins offrir un soutien + encadré pour varier les activités pédagogiques possibles à distance.

Saint-Félicien
Bernard Gagnon

  1. Besoins ou particularités : Permettre à des personnes à l’emploi (en tourisme) de suivre des cours dans le programme à partir de leur lieu de travail (classe hybride).
  2. Types d’étudiants : Étudiants de type « C » : travailleurs en tourisme qui veulent suivre l’approche modulaire développée en Techniques de tourisme au Cégep de Saint-Félicien.
  3. Défis aux étudiants : Le défi de base est d’enseigner à des étudiants en classe réelle et à des étudiants virtuels (en ligne) en même temps (mode synchrone) dans une classe spécialement adaptée. Il s’agit d’abord d’un défi technopédagogique. Au niveau des apprentissages, le défi consiste à offrir des conditions d’apprentissage équivalentes pour les étudiants en classe et ceux en ligne.
  4. Solutions utilisées : L’approche par projet et le travail collaboratif ou coopératif en équipe soutiennent grandement la motivation. Ce type d’apprentissage actif aide grandement à la réussite. Le défi est plus grand lorsqu’il s’agit de cours totalement magistraux (ce que nous avons évité dans notre scénarisation technopédagogique en classe hybride).
  5. Défis aux enseignants : Les professeurs nous disent qu’ils enseignent maintenant à « deux classes » en même temps. Voir ce récit dans Profweb.
  6. Mesures d’accompagnement : Oui. C’est mon travail en tant que conseiller TIC (scénarisation des activités d’apprentissage + formation + support en classe). Les services informatiques participent activement à l’amélioration technique de la classe et aux « débogages ».

Victoriaville

Nancy Ouellette

  1. Besoins ou particularités :
    1. Éducatif : a permis le développement et l’offre d’un programme spécialisé qui n’aurait pas pu se rentabiliser à l’intérieur d’une seule région.
    2. Démographique : clientèle répartie sur un vaste territoire (gestion agricole)
    3. Social : nous avons des élèves qui allaitent, en convalescence, à mobilité réduite
    4. Économique : assurer la pérennité de certains programmes en région
  2. Types d’étudiants :
    1. Étudiants éloignés qui n’ont aucune autre option
    2. Travailleurs : formation accessible au bureau
    3. Travailleurs d’un domaine spécialisé répartis sur un grand territoire (développement local).
    4. Parents au foyer, dont les mères qui allaitent
  3. Défis aux étudiants : Pas vraiment plus qu’aux étudiants en classe jusqu’à présent.
  4. Solutions utilisées : Nous utilisons seulement les modes de classe virtuelle (classe en ligne synchrone) et la téléprésence ou classe mixte (élèves à distance qui se joignent à un groupe en classe). L’aspect synchrone de ces modes est une motivation en soi. Nous tentons également de développer le sentiment d’appartenance au groupe par des journées en classe ponctuelles et autres activités de réseautage.
  5. Défis aux enseignants : C’est une adaptation, oui. Davantage en classe virtuelle qu’en téléprésence pour l’adaptation de l’approche pédagogique. La plateforme est très conviviale. On rassure les professeurs avec une bonne préparation et un soutien tout au long du cours. L’encadrement des élèves se fait beaucoup par messagerie. Cette tendance est d’ailleurs de plus en plus courante, même pour des élèves en présence. On complémente avec Skype ou par les rencontres en classe.
  6. Mesures d’accompagnement : Absolument. Une introduction à la plateforme, des séances de pratique, un accompagnement dans l’adaptation de l’approche pédagogique, un support soutenu en début de cours et un support au besoin tout au long de la formation. Un accompagnement technique sur place pour certaines activités plus complexes comme des ateliers en équipe en classe mixte.

 

Écrire une réponse