logo Federation cegeps

Équiper un local pour réaliser des capsules vidéo dans un contexte formatif ou de classe inversée

Contexte

Dans le cadre d’un projet pilote du collège, des enseignants ont réalisé des capsules vidéo à l’intention des étudiants présentant des difficultés à suivre certaines procédures et démonstrations dans certains cours. Au regard des résultats positifs, plusieurs enseignants envisagent de se lancer dans cette approche et de produire des vidéos dans une optique formative, et certains souhaitent aller plus loin en expérimentant la classe inversée. Dans le but de favoriser ces initiatives, nous envisageons la mise en place d’un local équipé à leur disposition.

Je suis donc à l’étape d’identification du matériel technologique adapté pour la réalisation des capsules vidéo et la classe inversée.

Questions

1. Ce type de local existe-t-il dans votre collège ?

2. Existe-t-il une caméra qui permettrait de sauvegarder les captures vidéo directement sur le disque dur d’un ordinateur ?

3. Parmi les dispositifs suivants, lequel est le plus adapté :

  • Écran interactif de type Smart Board
  • Tableau interactif
  • Tableau blanc
  • Vidéoprojecteur interactif (avec tableau blanc mat)

4. Avez-vous des propositions de dispositifs autres que ceux identifiés ci-dessus ?

Actions à la suite de cet appel à tous

Les réponses nous ont permis d’identifier le matériel et les logiciels pertinents à mettre à la disposition des enseignants. Le matériel sera disponible pour cet automne et un plan de gestion du local a également été élaboré.

En collaboration avec le département d’informatique, nous fabriquerons nous-mêmes un lightboard (https://flippedlearning.org/how_to/how-to-make-a-lightboard-for-less-than-100/) pour permettre aux enseignants qui voudront apparaitre dans leurs capsules de le faire.

Détail des réponses

ÉTABLISSEMENT/REPTIC

RÉPONSES

Bois-de-Boulogne

Jessika Groleau

1. Oui. On le nomme le labo pédagoTIC. Pour le moment, ce n’est pas le local le plus utilisé par contre. 🙂

2. Je ne suis pas certaine de bien comprendre la question. Avec une webcam, c’est possible.

3. Je dirais que ça dépend beaucoup de l’enseignant. Certains préfèrent faire du contenu 100 % interactif avec un tableau interactif ou même des applications comme screenomatic. D’autres vont préférer le bon vieux tableau blanc.

4. L’application screencast-o-matic.

Gaspésie et des Îles

Karine Deraspe

1. Pas encore, mais une nouvelle salle de montage vidéo pour le programme ALC est en élaboration alors nous comptons nous y joindre pour les capsules pédagogiques.

2. Oui, des outils de capture d’écran comme screencast-o-matic ou autres. Les outils de tableau interactifs aussi.

4. Un ordinateur muni d’une caméra et d’un micro, l’application screencast-o-matic, un écran d’ordinateur tactile avec un crayon et l’application de tableau blanc interactif installé sur l’ordi (Epson ou Sankore). Pour des manipulations plutôt manuelles, on utilise une caméra à document mobile (IPEVO Presenter). De cette façon, ça ne prend pas beaucoup d’espace et ça couvre plusieurs possibilités. Les enseignants peuvent même tout faire de leur bureau ou de la maison s’ils sont tranquilles.

ITA – Saint-Hyacinthe

Jacques Lalumière

1. Oui. Le local est situé au Centre des multimédias et est disponible sous réservation. Il est en fonction depuis la session automne 2017.

2. Nous utilisons une caméra Web type HD.

3. Écran tactile avec stylet, Caméra pour document (document camera – vidéo visualiseur numérique).

4. Les principaux problèmes rencontrés étaient au niveau du son. Il est important d’avoir de bons micros ainsi qu’une bonne insonorisation du local. Nous avons opté pour un casque avec micro de bonne qualité, une petite console de mixage ainsi qu’un micro de grande qualité.

Il faut aussi offrir aux utilisateurs différents logiciels de montage : un facile d’utilisation (Movie Maker, PowerPoint…) et un second plus spécialisé (Adobe Premiere…).

Jean-de-Brébeuf

François Lemieux

1. Non. Pour l’instant, les quelques enseignants réalisant de telles vidéos utilisent des salles de classe ou d’autres locaux qu’ils réservent.

2. Dans notre cas, les vidéos enregistrent le contenu de l’ordinateur à l’aide de logiciels d’enregistrement d’écran comme screencast.

4. Nous utilisons des tablettes graphiques interactives (Wacom Cintiq 22HD). Il s’agit de tablettes interactives pour graphistes professionnels. L’enseignant peut donc écrire sur son écran (qu’il enregistre avec screencast).

Lanaudière – L’Assomption

Jean-Luc Trussart

 Nous n’avons pas ce type de local.

Matane

René Bélanger

1. Nous avons fait l’essai d’un local pour valider l’équipement pour produire des capsules par les enseignants pour du contenu dans des modules asynchrones. Nous avons utilisé Office Mix.  

Pour l’audio ou des productions plus sophistiquées, nous avons un studio de son et un grand studio vert, mais cela implique d’avoir des techniciens avec nous, moins flexible.

Voir ce que la CSSMI a fait : https://youtu.be/bvVTuuTKG2s?list=PL10C87E44EFD5E8F5

3. Pour faire de la pédagogie inversée simplement, nous utilisons nos locaux de télé-enseignement. Tout y est pour s’enregistrer facilement : tableau SmartBoard, caméra, micro. Les capsules s’enregistrent directement dans Via et sont prêtes pour le visionnement (intégration de Via dans Moodle)

●      Écran interactif de type Smart Board

●      Tableau interactif

●      Tableau blanc

●      Vidéoprojecteur interactif (avec tableau blanc mat)

4. Capsule simple avec Vydiard (S’ajoute dans la barre Chrome et permet d’envoyer le résultat par URL) Exemple https://share.vidyard.com/watch/HPJ79XzZ83LieLfHYGafcV

Produire une vidéo avec de l’affichage et des tutoriels vidéo intégrés. PowerPoint donne des résultats intéressants.

Si on veut des capsules impeccables, on y perd un temps fou et c’est parfois sans fin. Choisir la qualité qui livre le propos afin d’avoir un équilibre.

Rosemont

Martin Brière

1. Bientôt. Le collège a libéré un local et un petit budget pour l’année prochaine pour créer un espace qui va héberger l’équipement, la création et l’animation pédagogique autour de la création de capsules pédagogiques.

2. On n’a pas fait de recherches spécifiques, mais la plupart des caméras modernes ont un fil HDMI qui leur permet de se brancher directement sur un ordinateur, à condition d’avoir les bonnes entrées sur celui-ci.

3. Écran interactif de type Smart Board.

4. Nous utilisons une caméra documentaire, et surtout, nous prévoyons utiliser un tableau acrylique transparent pour les présentations des enseignants.

Voici une description de la technique : https://youtu.be/L1au1JxMSaA

Saint-Laurent

Sirléia Rosa

Nous n’avons pas ce type de local. Mais c’était déjà dans mon plan de travail d’aménager un tel local.

 

Valleyfield

Myriam Arsenault

1. Non pas pour l’instant.

3. Ce que nous avons : Écran interactif de type Smart Board, Tableau interactif, Vidéoprojecteur interactif (avec tableau blanc mat)

4. Nous utilisons enregistrement ou Mix dans Ppoint avec les tableaux. Il y a une enseignante qui possède une « wacom » pour le faire de n’importe où. Il y a aussi screencast-o-matic et l’enregistreur dans « smart notebook ».

Vieux Montréal

Daniel Bourry

1. Oui. Dans un local, nous avons installé le logiciel Camtasia et Open-Sankoré (tableau blanc pour ordinateur) sur un poste fixe muni d’un moniteur tactile. Nous avons aussi installé ces logiciels sur une tablette Surface Pro tactile afin que les professeurs puissent l’emprunter et travailler où ils le désirent.

2. Camtasia permet de sauvegarder l’image de la caméra en même temps que la démonstration à l’écran. Généralement, les professeurs n’enregistrent pas leur image, ils enregistrent l’écran de démonstration.

3. Écran interactif de type Smart Board, Tableau interactif, Tableau blanc, Vidéoprojecteur interactif (avec tableau blanc mat)

Nous n’enregistrons pas le professeur faisant une démonstration. Nous enregistrons la démonstration faite à l’écran et commentée par le professeur.

4. Voir les descriptions précédentes.

 

Écrire une réponse