logo Federation cegeps

Google Apps for Education (GAFE) and Office 365

This article is in french.

Contexte

Nous prenons actuellement une décision au collège Dawson concernant la plateforme « Cloud » qui serait la plus appropriée pour nos besoins : Office 365 ou Google Apps for Education (GAFE).

Questions

  1. Si vous utilisez l’un d’eux, pourriez-vous s’il vous plaît m’envoyer un court témoignage?
  2. Est-ce les enseignants ont une expérience positive?
  3. Y avait-il un programme pilote avant que vous décidiez de le mettre en œuvre?
  4. Quel critère avez-vous utilisé pour procéder à la sélection finale?

Détail des réponses

ÉTABLISSEMENT/REPTIC

RÉPONSES

Abitibi-Témiscamingue
Marie-Josée Tondreau

Aucune expérience de notre côté. Nous allons possiblement migrer vers Office 365 la session prochaine.

Édouard-Montpetit
Laurence Lachapelle-Bégin

À Édouard-Montpetit, c’est Office 365 qui a été choisi. Toutefois, je n’étais pas encore arrivée quand le choix a été fait, alors je ne sais pas quelle analyse a été faite pour arriver à cette conclusion. Je soupçonne toutefois que ce sont des critères plus techniques qui ont justifié le choix : Outlook et Office étaient déjà utilisés au cégep alors j’imagine qu’une transition vers des produits de la même entreprise était plus intéressante.

Office 365 a été implanté ce printemps et les fonctions seront ajoutées progressivement. Nous avons installé les fonctions OneDrive et OfficeOnline, et seuls les professeurs et les étudiants y ont accès (pas le personnel administratif). Personne ne l’a encore vraiment utilisé dans un contexte pédagogique, alors je n’ai pas encore reçu de commentaires à cet égard. Aussi, OneDrive a été promu auprès de la communauté du cégep comme espace de stockage personnel plutôt que comme outil pédagogique, alors il faudra un peu de temps pour qu’on y arrive.

Personnellement, j’ai commencé à utiliser l’outil et je trouve que pour le travail collaboratif, les applications de Google ont encore une longueur d’avance. Par exemple, les outils de suivi des documents (commentaires, historiques) sont meilleurs (je n’en ai même pas trouvé dans Office 365!) et il y a plus d’options dans les sondages de Google.

Fédération des Cégeps
Réseau REPTIC
Nicole Perreault

Les suggestions de Christophe sont très pertinentes et voici le lien vers le webinaire Google Apps for Education proposé par le Cégep de Rosemont dont parle Christophe dans sa réponse.
Christophe : ta réponse au courriel de Rafael m’a donné une inspiration pour une petite révision du site REPTIC (regroupement de ressources en fonction de thématiques particulières).

Jean-de-Brébeuf
Jean Allard

Nous avons les deux. Microsoft pour les logiciels offerts (Word, Excel, PowerPoint) et Google Apps pour la formation sur le travail collaboratif et les sites web.

C’est vraiment tout nouveau et le tout sera en place seulement pour la rentrée.

Office 365 s’avère complexe à mettre en place pour une utilisation de travail collaboratif avec SharePoint. Par ailleurs, l’outil de développement de sites web ne permet maintenant que de créer des sites en intranet et dans certains cas, comme pour un portfolio, l’accès public est nécessaire. De plus, un site web seulement en intranet s’avère complexe à gérer pour ajouter des usagers externes au Collège (étudiants étrangers, professeurs ou visiteurs) alors que Google le permet facilement et la gestion de la sécurité est simple et éprouvée.

En résumé, nous n’avons pas les ressources pour maîtriser rapidement l’environnement de Microsoft et nous utiliserons donc Google Apps.

Donc un environnement hybride permettant de répondre à tous nos besoins.

Lanaudière – L’Assomption
Jean-Luc Trussart

Nous songeons à préparer un guide d’implantation d’Office 365 au cours de l’an prochain. Je t’en donne des nouvelles.

Lanaudière – Terrebonne
Martin Pelletier

À Terrebonne (et au Cégep régional de Lanaudière en général), nous utiliserons la plateforme Office 365 à partir de l’automne. Donc, je ne peux te faire de commentaires, mais je suis curieux de lire la compilation.

LaSalle
Julie Anne Roy

Avais-tu consulté les trois webinaires de la VTÉ sur le sujet?

La VTÉ travaille d’ailleurs sur une fiche comparative entre les deux plateformes. Elle est peut-être prête? Tu peux t’adresser à Christophe Reverd. C’est lui qui nous l’avait mentionné.

Marie-Victorin
France Séguin

Chez nous, à Marie-Victorin, nous utiliserons Office 365 dès l’automne 2015. Cependant, il n’y a pas eu d’étude sur le sujet pour savoir si cela était mieux que Google Apps, pas plus que nous avons été consultés, ma collègue et moi, sur le sujet. La décision a été prise et nous a été acheminée par la suite comme un état de fait. À ce moment-ci, je ne peux donc pas te dire comment les enseignants vivront cette expérience. Je pourrai certainement t’en reparler plus tard à l’automne.

Outaouais
Jean-François Nadeau

Tu pourras trouver quelques informations sur un petit comparatif que j’avais fait sur LÉA, Moodle et Google Apps.

Très rapidement :

  • Le travail collaboratif en temps réel n’est pas aussi bien développé sur MS Office… c’est bien meilleur sur Google Apps
  • MS, c’est surtout une suite bureautique. Google Apps c’est beaucoup plus large : suite bureautique, formulaire électronique, site web, traitement photo, diffusion de vidéos, blogue, etc.
  • Beaucoup de participation d’entreprises ou d’individus pour ajouter des fonctionnalités aux Google Apps : gestion de projet, traitement de photos, idéateur, dessin vectoriel, éditique, etc.
  • Espace illimité pour les Google Apps, aucune publicité, aucun profilage, tout est gratuit… pas besoin d’acheter une grosse licence de site. C’est simple, la combinaison des outils dans Google Apps permet d’élaborer des stratégies, qu’on ne pourrait faire avec MS.
  • Rapport final de projet sous forme de site Web.
  • Formulaire électronique pour l’évaluation de stages en hygiène dentaire où les résultats sont automatiquement cumulés dans un chiffrier. Ce chiffrier est partagé entre tous les professeurs qui s’occupent des stages. En plus, les évaluations de chaque élève sont automatiquement cumulées dans un document partagé entre cette élève et les professeurs. L’élève commente ses évaluations dans un journal qui lui aussi partagé entre elle et ses professeurs. On ne peut reproduire cela avec les outils MS.
  • etc.

Google Docs, c’est moins « beau » que Word en ligne… mais les fonctionnalités importantes sont plus nombreuses que chez MS… Mais, MS est un choix plus facile à faire…

Voici quelques sites que mon service a développés cette année seulement… Pour ceux que j’ai moi-même développés, je n’étais même pas à temps plein…

Cela te donnera une idée de la capacité de rayonnement de l’institution et des individus (professeurs, élèves, etc.)…

Je pourrais en dire peu plus, mais cela ferait un peu long par courriel.
Je sais bien que je ne parle pas de certaines considérations… Mais si ta question traite uniquement de comment choisir entre ces deux produits… eh bien, je crois que le choix est facile… Le Profil TIC dépasse de loin la suite bureautique… et présentement, MS Office en ligne est encore à ce niveau… L’éventail des outils Google auquel on additionne ceux des tierces parties font en sorte qu’on peut plus facilement développer davantage d’habiletés TIC.

Rimouski
Maxime Ross

Nous avons expérimenté les deux solutions. Que diriez-vous que l’on se planifie une rencontre virtuelle dans le courant de la semaine prochaine? Je pourrais vous fournir des informations au sujet de GAFE et Mario Côté, coordonnateur du Service des technologies (STI), pourrait potentiellement se joindre à moi pour vous fournir des informations au sujet d’Office 365.

Saint-Hyacinthe
Gilles Boulanger

Depuis l’annonce de Microsoft la semaine dernière, j’avoue que la décision de passer à Office 365 est intéressante.

Notre service informatique envisage d’ici deux ans de passer à Office 365 permettant d’utiliser un « Cloud » au Canada.

Trois-Rivières
Chantal Desrosiers

Nous venons de terminer le projet pilote et nous sommes maintenant tous dans Outlook. Nous passons à Office 365 pour la rentrée scolaire. Je n’ai pas plus d’informations.

Vieux Montréal
Daniel Bourry

Nous venons juste d’amorcer notre réflexion sur le choix d’une plateforme. Un professionnel de la direction des technologies se familiarise avec chacun des systèmes. Nous avons présenté brièvement les avantages et les inconvénients d’un passage à l’infonuagique aux membres du Comité des utilisateurs des technologies de l’information en pédagogie (CUTIP). Voici, de façon préliminaire, quelques avantages et inconvénients qui distinguent selon nous les deux systèmes.

 

Google Apps for Education (GAFE)

Avantages

Inconvénients

Plusieurs applications développées par des tiers

Modification de la mise en page lors du passage du format Google Doc au format Office (en vis et versa).

Module Google Classroom

Les usagers administratifs qui utilisent le client Outlook sur leur poste seront possiblement moins enclins à changer d’interface que les enseignants qui utilisent, pour la plupart, la version web d’Outlook.

Google Forms est beaucoup plus complet que son équivalent sur Office 365

 

Blogger est un outil très simple pour créer un blogue

 

A été développé pour l’éducation

 

 

Office 365

Avantages

Inconvénients

Suite Office sur le poste et mini suite Office en ligne. La suite Office sur le poste à la même interface que la suite Office utilisée au collège.

Semble avoir été développé pour l’entreprise puis ouvert à l’éducation

Possibilité d’installer Office sur plusieurs postes ou tablettes ou téléphones personnels à la maison.

 

One Note est un outil très convivial.

 

Entente pour que les serveurs soient au Canada.

 

Vitrine Technologie-Éducation
Christophe Reverd

Tu devrais trouver tout ça dans les enregistrements, les ressources et les notes prises au cours des trois étapes du laboratoire infonuagique de la VTÉ disponibles à partir de cette page. À noter que F. Paradis y a témoigné pour Dawson.

Tu devrais aussi trouver ton bonheur avec le webinaire Google Apps for Education proposé par le Cégep de Rosemont à l’initiative de M.-J. Desrochers en collaboration avec Nicole Perreault et les REPTIC.

Enfin, tu devrais aussi te référer à l’atelier qui s’est tenu sur ce point lors des rencontres des REPTIC et dont les notes sont disponibles depuis la page de la rencontre.

En ce qui me concerne, je vais travailler sur les comptes-rendus des trois étapes dans les prochains jours.

 

 

Écrire une réponse