logo Federation cegeps

Éditeur d’équations en logiciel libre ou non

QUESTION

Je souhaite connaître ce qui se fait dans le réseau collégial en ce qui a trait à l’utilisation d’un logiciel de type « éditeur d’équations ». Les coûts reliés à l’achat de licences pour utiliser certains logiciels peuvent occuper une large part du budget des collèges. C’est pourquoi, et aussi en raison de la philosophie collaborative qui y est associée, le Cégep de Rimouski a décidé il y a quelque temps de favoriser davantage l’utilisation des logiciels libres.

Ainsi, à compter du trimestre d’automne 2014, tous les postes de travail du collège seront équipés de la suite LibreOffice en remplacement de Microsoft Office. Cependant, la version actuellement disponible de l’éditeur d’équations de LibreOffice ne possède pas le niveau de convivialité qu’offrait celui de Microsoft Office 2003.

  • Utilisez-vous les logiciels libres (de type suite bureautique) dans votre collège?
  • Avez-vous testé des éditeurs d’équations? Lesquels?
  • Quel éditeur d’équations avez-vous retenu? Précisez les avantages qui ont motivé votre prise de décision.

 DÉTAIL DES RÉPONSES

ÉTABLISSEMENT/REPTIC RÉPONSES

André-Grasset
Guylaine Duranceau

  • Utilisation des logiciels libres (de type suite bureautique) : non
  • Test d’éditeurs d’équations : MathType
  • Éditeurs d’équations retenus : MathType et LaTeX

Bois de Boulogne
Guy Germain

  • Utilisation des logiciels libres (de type suite bureautique) : Un enseignant
  • Test d’éditeurs d’équations : J’ai un prof de mathématique qui a monté une plateforme d’aide en math avec WebWork et qui utilise LaTeX. C’est du open, c’est du gratuit, mais ce n’est pas du simple. Cependant, il me dit que quand on y est habitué, on ne veut plus rien savoir d’autre chose, mais la transition est plus hardcore que de Microsoft Word à Open Office Word.

CCDMD
Cyr-Marc Desbiens

Est-ce que ton enseignant connaît WebWork?

Lionel-Groulx
Ghislaine Laurin

  • Utilisation des logiciels libres (de type suite bureautique) : Nous n’avons pas ce type de logiciels.
  • Test d’éditeurs d’équations : Pas récemment.
  • Éditeurs d’équations retenus : On utilise beaucoup MathType, mais il n’est pas libre. Sinon, LaTeX est utilisé sur Moodle.

Sainte-Foy
Jean-François Morissette

  • Utilisation des logiciels libres (de type suite bureautique) : Pas sur une base institutionnelle. Par ailleurs, les gens sont généralement « admin » de leur portable; ils peuvent donc faire le choix de travailler avec une suite libre de droits.
  • Test d’éditeurs d’équations :
    • MathType : un « plug-in » dans Microsoft Word et PowerPoint semblable à l’éditeur d’équations de base, mais plus complet.
      • Avantages : complet, facile d’utilisation, compatible avec Word et PowerPoint (deux outils de développement de matériel pédagogique)
      • Inconvénient : la calligraphie de certains symboles pourrait être améliorée
    • Aurora : un « plug-in » dans Microsoft Word permettant de faire des équations en LaTeX
      • Avantages : permet de faire du LaTeX dans un document Word (la mise en page est donc facilitée, car pas évident de faire de la mise en page en LaTeX uniquement), la calligraphie est impeccable
      • Inconvénients : incompatible avec MathType, incompatible avec la nouvelle suite Office (plus supporté), pas facile d’utilisation (il faut écrire le code, il n’y a aucun bouton raccourci)
    • TexPoint : un « plug-in » dans Microsoft PowerPoint permettant de faire des équations en LaTeX
  • Éditeurs d’équations retenus : MathType

Saint-Hyacinthe
Éric Latif

  • Utilisation des logiciels libres (de type suite bureautique) : Une présentation du logiciel SAGE nous a été faite en département. Malheureusement, il n’y a pas eu de suite concrète, notre Collège nous ayant refusé de nous accorder du dégrèvement pour pousser l’expérimentation plus loin.
  • Test d’éditeurs d’équations : Nous n’avons pas testé d’éditeurs d’équations libres.
  • Éditeurs d’équations retenus : L’éditeur d’équations que nous utilisons est MathType (qui n’est pas libre). Son principal attrait est sa parfaite intégration au logiciel Word.

Victoriaville
Marie-Claude Hardy

  • Utilisation des logiciels libres (de type suite bureautique) : non
  • Test d’éditeurs d’équations : Celui de la suite Office et MathType. D’autres en logiciels libres, mais, dont je ne me souviens plus des noms.
  • Éditeurs d’équations retenus : MathType qui permet la reconnaissance manuscrite et comme nous utilisons des ordinateurs Tablet et des TBI, il répond à nos besoins.

 Haut de page

Écrire une réponse