logo Federation cegeps

Cours complémentaires assignés dans les cégeps et collèges

Contexte

Au Collège d’Alma nous sommes en réflexion sur la mise en place et la légitimité des cours complémentaires assignés. Ainsi, je me suis dit que la connaissance collective saura sûrement m’apporter quelques éclaircissements. Alors voilà ma grande question.

Questions

  1. Nous aimerions savoir s’il y a présence de cours complémentaires assignés dans votre Cégep.

Dans le cas où vous avez des cours complémentaires assignés :

  1. Est-ce qu’il est possible d’offrir un cours complémentaire assigné dans un domaine connexe ou dans le même domaine d’étude que celui de l’étudiant ? Exemple : offrir un cours complémentaire assigné du domaine culture scientifique et technologique aux étudiants de sciences natures.
  2. Dans le cas où vous avez des cours complémentaires assignés, qu’est-ce qui a justifié leur mise en place ? Exemple : préalable universitaire, besoin identifié dans le programme, etc.

Détail des réponses

ÉTABLISSEMENT/REPTIC

RÉPONSES

André-Grasset
Nathalie Bastien

1. Oui – 1

2. L’étudiant qui s’inscrit dans un cheminement « Réussite » en sciences de la nature a un aménagement particulier de ses cours sur 4 sessions + 2 sessions d’été, puis a un cours complémentaire imposé qui est dans le domaine de formation Transdisciplinaire (365) et qui porte sur le métier d’étudiant.

3. En lisant le RREC et le devis de la formation générale, on peut voir que rien ne nous empêche vraiment de faire diplômer un étudiant en lui donnant, par exemple, un cours visant l’atteinte d’une compétence du domaine « Culture scientifique et technologique » alors qu’il est en sciences de la nature. Toutefois, ça ne respecte pas l’esprit de la FGC. Autrement dit, ça respecte la lettre, mais pas l’esprit.

Lanaudière
Martin Richard

1. Oui

2. Un cours de chimie en soins infirmiers pour les étudiants qui n’ont pas fait le préalable au secondaire.

Victoriaville
Lorraine Ouellette

1. Il n’y en a plus maintenant

2. Non, ce n’est plus possible.

3. Nous avons pris la décision quand les programmes étaient révisés, d’enlever les cours complémentaires désignés. On s’est dit que le programme avait déjà des heures précisées pour développer ses compétences et que l’étudiant doit avoir l’opportunité de toucher à autre chose que des concepts de son domaine d’étude.

Vieux Montréal
Nathalie Guiguère DE

1. Non – balisé par la Politique des cours complémentaires

 

Écrire une réponse