logo Federation cegeps

Coaching vidéo en éducation physique

Contexte

Dans une refonte de notre approche pour nos cours d’intervention physique, nous voulons intégrer des outils permettant du coaching vidéo :

  • L’étudiant est filmé lors de sa performance;
  • Par la suite, il visionne sa séquence, s’auto-analyse et reçoit des commentaires d’un tiers.

Questions

  1. J’aimerais savoir si dans vos milieux respectifs, vous utilisez la vidéo pour effectuer du coaching.
  2. Quels sont les outils utilisés (appareils, applications, etc.) ?
  3. Quelle est la logistique déployée ? (Qui filme ? Dans quels contextes ? Qui analyse la vidéo [étudiant ou enseignant] ? Commentaires donnés sur place ou coaching à distance ? Etc.)

Actions à la suite de cet appel à tous

Premièrement, l’idée de cet appel à tous était de se bâtir un argumentaire pour convaincre nos instructeurs des bienfaits de la vidéo en formation en fournissant des exemples concrets d’utilisation et de réussite.

  • Le principal contre-argument reçu étant « le manque de temps pour réaliser la tâche ». Vous montrez que c’est possible avec un certain réarrangement logistique du cours.
  • Le deuxième contre-argument reçu est que les étudiants ne sont pas assez connaisseurs pour faire une auto-analyse de leur performance. Vos réponses montrent que cela se travaille au fil du temps.

Deuxièmement, nous cherchions aussi à sonder le terrain pour trouver des contacts potentiels pour une possible observation sur le terrain.

Vous avez répondu à ces deux besoins : merci grandement !

Prochaine étape : nous avons déjà des vidéos modèles des gestes techniques à réaliser. Nous allons construire des grilles d’analyse pour nos étudiants afin de mieux guider leurs observations et leur coaching entre pairs.

Détail des réponses

ÉTABLISSEMENT/REPTIC

RÉPONSES

Abitibi-Témiscamingue
Marie-Josée Tondreau

1) Nous l’utilisons dans les cours d’éducation physique et dans certaines techniques et AEC.

2) Téléphone intelligent et tablette

3) Selon les demandes des enseignants, l’étudiant peut se faire filmer par un autre étudiant ou par un collègue.

La plupart du temps, l’étudiant doit analyser sa vidéo puis l’enseignant le fait à son tour.

Présentement, les commentaires sont apportés en classe (en présence) ou directement dans le portfolio de l’étudiant

Collégial international Sainte-Anne
Jean Desjardins

 2) ant.umn.edu (video ant). Parfait pour ça !

 

Gaspésie et des Îles
Karine Deraspe

1) Éducation physique

2) Ils utilisent les outils qu’ils veulent. La plupart utilisent simplement l’appareil photo/vidéo sur leur téléphone.

3) L’analyse vidéo se fait dans le cadre d’un travail où 2 étudiants analysent un mouvement. Ils peuvent choisir de filmer un des 2 coéquipiers ou quelqu’un d’autre, mais ils doivent faire l’analyse ensemble.

Par la suite, ils envoient la vidéo par Omnivox (Mio ou énoncé de travaux LÉA).

ITA – La Pocatière
Sylvie Fontaine

1) En éducation physique

2) Cellulaire ou caméra pour capter la vidéo et par la suite dépôt dans un devoir individuel Moodle

3) Les vidéos sont utilisées en ensemble de 2 (activité physique et efficacité) dans le but d’améliorer l’efficacité de l’activité physique choisie.
L’enseignant filme pendant le cours pratique. La vidéo est analysée par l’étudiant (devoir) et l’enseignant. Les rétroactions sont données à différents moments : immédiatement à la suite de la vidéo ou au cours suivant (lorsque l’étudiant a visionné sa vidéo et émis des commentaires).

Lanaudière — Joliette
Martin Richard

1) Plusieurs départements font de la rétroaction vidéo. Je peux citer, de manière non exhaustive, technique d’éducation spécialisée, soins infirmiers et éducation physique.

2) Il y a plusieurs cas de figure en fonction des objectifs pédagogiques.

Nous utilisons de simples iPad pour que l’étudiant puisse voir son geste immédiatement après l’avoir affecté (par exemple en éducation physique).

On utilise plutôt des caméras et la mise à disposition des vidéos en mode « non répertorié » sur YouTube en technique d’éducation spécialisée.

Et un système plutôt sophistiqué avec enregistrement et salle de débreffage pour les simulations en soins infirmiers.

3) Quelquefois ce sont les étudiants qui se filment entre eux (iPad). En TES, les caméras sont fixes et on a un technicien (ou appariteur, je ne sais plus) qui récupère les vidéos et les mets en ligne pour que les étudiants puissent les consulter ultérieurement. Le système est plus complexe en soins infirmiers. On utilise un réseau de caméras fixes avec un serveur de média qui permet une visualisation dans les diverses salles de débreffage.

Du côté pédagogique, les étudiants s’autocorrigent en éducation physique. Il y a un débreffage collectif et une évaluation par l’enseignant en TES et pareil en soins infirmiers.

Lanaudière – L’Assomption
Jean-Luc Trussart

1) En éducation physique

2) https://www.coachseye.com/ sur une tablette

3) Les vidéos sont analysées par l’étudiant ou l’enseignant, en classe, ou transférées par courriels.

LaSalle
Julie Anne Roy

1) A) Dans le cadre du cours de techniques de danse aérobie (109-512-AS)

B) phys. ed. courses

2) A) Caméra standard et trépied

B) With a software of videotaping (HUDL Technique on a tablet). I also purchased a frame to hold and attach the tablet to a tripod.

Second best use of HUDL Technique I would use is having students work together in pairs and use their own phones

3) A) Pour ensuite donner de la rétroaction écrite suite à une analyse à domicile par l’enseignant. L’enseignant peut, si l’étudiant le souhaite, lui faire parvenir l’enregistrement. Ce qui est filmé est une routine de danse aérobie.

B) To give students more (visual) feedback while practicing when teacher filming.

In the students “work together in pairs”, someone can get a chance to see themselves in slow motion performing the skill and it helps the student partner also by challenging their skills in observation, detail, and communication. 

Saint-Félicien
Bernard Gagnon

1) Oui. Les étudiants se filment eux-mêmes et envoient leurs capsules vidéos (5 min environ) aux profs par le biais de Moodle ou Colnet.

2) Applications IOs Apple ou Android. Selon le choix des étudiants. Les profs aident au montage au besoin.

3) Rétroaction Moodle ou Colnet, voire papier dans certains cas, je pense. L’étudiant fournit son analyse (ex. : coup de départ au golf) et le prof son évaluation formative ou sommative de l’analyse.

Shawinigan
Jocelyne Dupont

1) Je travaille régulièrement avec la vidéo pour donner du feed-back à mes étudiants (course à pied, natation, badminton, volleyball, etc.) ou à mes athlètes que je coache (natation, golf, hockey).

2) Avec les cellulaires, iPad, GoPro et les nombreuses applications développées (Ubersense ou hudltechnique).

3) Par exemple, en natation, avec le mode ralenti, les étudiants sont capables de percevoir leur problème. Lors du recouvrement, leur main s’éloigne du corps au lieu de rester hydrodynamique. À vitesse réelle, ils arrivent difficilement à trouver l’erreur. Avec le mode ralenti, ils trouvent leur problème du premier coup. 

Je travaille également dans divers contextes avec la caméra GoPro. Par exemple, en natation, lorsque vient le temps de filmer le nageur sous l’eau pour corriger son mouvement de traction, la GoPro donne une qualité d’image en 4k et elle a l’option d’être en mode grand plan.  Même chose au golf, j’utilise la GoPro sur la tête de mon athlète pour qu’il puisse voir la position de ses mains sur son bâton, l’angle qu’il donne à son bâton et s’il garde la tête sur la balle !  

Je filme la plupart du temps. Selon les contextes (dans mon cours au cégep ou dans mon coaching), il arrive parfois que mes nageurs se filment entre eux ou via un ami. Ils m’envoient leur vidéo via Messenger. Selon les méthodes pédagogiques, il arrive parfois que ce soit moi qui analyse directement le mouvement. En fin de session, chacun de mes étudiants en natation visionne avec moi ses vidéos et ils doivent analyser leurs mouvements. Ils doivent m’expliquer leurs bons coups et les problématiques. Ils doivent également m’expliquer comment améliorer la problématique. Dans mes cours de golf et de natation en « coaching », il arrive souvent que j’analyse les vidéos des athlètes et que je leur envoie via Messenger. Mes commentaires sont enregistrés à même la vidéo (un des avantages de l’application). 

Valleyfield
Myriam Arsenault

1) Oui, dans le cadre des cours d’éducation physique.

2) Les enseignants utilisent le chariot de iPad.

3) Les étudiants se filment, s’analysent tout de suite ou peuvent déposer leur vidéo dans leur Onedrive pour s’évaluer un peu plus tard. La vidéo est surtout utilisée pour que les étudiants puissent s’autoévaluer. 

Victoriaville
Lorraine Ouellette

1) Chez nous, ces stratégies sont utilisées en éducation physique depuis quelques années.

2) Outils utilisés : iPad ou téléphone cellulaire.

Applications : Hudl technique, ubersensub.

3) Logistique : les étudiants se filment entre eux ou le prof filme les étudiants. L’étudiant pose son propre diagnostic (sur place) ou le prof donne de la rétroaction directement sur la vidéo (à distance).

Écrire une réponse