logo Federation cegeps

Arts et lettres et français : coups de cœur, stratégies, projets, logiciels et compagnie

CONTEXTE

Ma demande porte sur le programme Arts et lettres ainsi que sur la discipline Français. J’accompagne actuellement le département d’Arts et lettres (qui comprend autant les enseignants du programme que les enseignants de français de la formation générale) dans le cadre de l’intégration du profil TIC des étudiants. À travers cette démarche globale d’intégration des TIC, l’enseignant responsable du projet et moi-même souhaitons faire découvrir aux enseignants le potentiel des TIC en lien avec leur domaine. Des exemples concrets qui feront du sens pour eux.

QUESTIONS

  • Avez-vous des coups de cœur à partager? des stratégies pédagogiques TIC dont vous êtes témoins?
  • Y a-t-il des projets intéressants en développement?
  • Avez-vous découvert l’usage de logiciels particuliers ou de ressources?
  • Quelles sont les pratiques TIC actuelles ou en émergence en Arts et lettres et en français dans votre milieu?

ÉTABLISSEMENT/REPTIC

RÉPONSES

Ahuntsic
Samuel Fournier St-Laurent

  • Pratiques TIC : Il y a trop peu d’indications ou projets permettant de dresser un portrait des pratiques TIC actuelles dans le département de français. Pour les enseignants en Esthétique et histoire de l’art, il y a une utilisation de ressources intéressantes comme des questionnaires sur Netquiz et ressources sur le web spécialisées dans leur discipline.
  • Stratégies pédagogiques : Je connais une enseignante dans le programme Arts et lettres qui utilise les TIC pour un cours d’histoire de l’art. Il s’agit d’une activité sur Netquiz: elle réserve la classe avec TBI et ses étudiants vont répondre aux questions du test en utilisant le TBI. En français, je sais que certains profs recommandent à leurs étudiants d’utiliser les ressources du CCDMD pour le travail à l’extérieur de la classe.
  • Projets en développement : Nous avons un super-prof d’allemand, Alain Forget, qui utilise les TIC à une échelle qui surpasse celle de tous les autres profs connus au collège. Il s’agit de notre vedette « toute catégorie » concernant les TIC et fort probablement aussi les méthodes d’enseignement. Anne-Gaëlle a beaucoup travaillé avec lui. 

CCDMD
Emanuele Setticasi, chargé de projets

Nous avons un projet en amélioration du français en lien avec le TBI.

Gérald-Godin
Geneviève Blais

J’ai peut-être quelque chose pour toi. Avant d’être CP-TIC, je suis prof en histoire de l’art et je cherche toujours des façons de varier mes évaluations et de rejoindre les jeunes en évitant l’habituel travail long de fin de session.

Bref, depuis deux ans je leur fais faire des visites guidées audio. Ils doivent utiliser Audacity ou Soundforge (ils ont un cours en communication sur ce logiciel) et pour le guide d’accompagnement, ils doivent faire des photos et faire une mise en page avec Photoshop ou InDesign.

Ils me remettent tout ça et je présente leurs travaux sur mon site web. Les étudiants apprécient beaucoup et j’ai eu de très bons commentaires dans mon Collège. (Cette année j’ai fait un flipbook)

Je trouve que ce projet est très intégrateur au niveau des compétences du cours (Culture au Québec – offert en dernière session) que de leur profil (Cinéma et communication) mais en plus, il demande d’utiliser une grande majorité des les habiletés du profil TIC.

Si vous utilisez cette idée, j’aimerais bien que tu m’en donnes des nouvelles, j’aimerais voir comment vous l’avez adapté à vos besoins. Tes commentaires seront aussi très appréciés.

Jean-de-Brébeuf
Carl Perrault, coordonnateur

Je donnerai deux pistes qui me semblent intéressantes : il y a d’une part l’utilisation du logiciel Antidote dans les cours de mise à niveau (c’est un outil intéressant pour l’amélioration de la langue – il ne remplace pas les outils papier, mais il a des fonctionnalités très intéressantes). Par exemple, des exercices concrets sur l’utilisation du dictionnaire des cooccurrences ou des filtres de révision peuvent être liés à des exercices de création littéraire, notamment. Les étudiants de 1re session ont aussi une initiation à Antidote dans leur cours de littérature. D’autre part, l’automne dernier, dans le cours de Littérature française et étrangère en Arts et Lettres, les étudiants ont fait un projet de journalisme et ont eu à mettre en page une revue (ou un webzine). La plupart ont utilisé InDesign, certains ont utilisé issuu par la suite.

Jonquière
Manon Lessard

Je dois te dire, qu’actuellement, les stratégies TIC utilisées en Arts et lettres et en Français, langue et littérature se limitent à des présentations de diaporama PowerPoint, de vidéos ou de films… Sans doute que quelques-uns utilisent les outils du CCDMD, principalement au centre d’aide en français, mais je dois te dire que l’intégration des TIC dans ces programmes est à faire!

Lanaudière – L’Assomption
Jean-Luc Trussart

À L’Assomption, nous avons mis en place Radium, une radioweb où les étudiants peuvent diffuser des baladodiffusions réalisées dans leurs cours. Le guide pédagogique est accessible en ligne. 

LaSalle
Mathieu Lépine

Au Collège LaSalle, Arts et Lettres débute en septembre et nous élaborerons très bientôt un plan TIC pour ce programme. Nous en sommes aussi à planifier les cours et les outils. Pour les cours d’histoire de l’art, Chronos 2.0, un outil sous forme de base de données modifiables, est envisagé. Il se décrit comme suit :

L’étudiant repère et consulte les fiches d’une archive qui l’informent sur divers thèmes et périodes historiques puis crée ses propres diaporamas multimédias dans lesquels il peut insérer des frises de temps, des images, des documents historiques, des documents sonores ou audio-visuels.’

L’utilisation d’un wiki est également à considérer.

Pour nos deux cours de critique en théâtre, nous planifions utiliser un blogue dans lequel l’étudiant publiera ses critiques. Ils devront également commenter les blogues de leurs collègues. Les critiques et les commentaires feront l’objet d’évaluations.

C’est un peu où nous en sommes pour le moment!

Rosemont
Marie-Josée Desrochers par Marie-Ève St-Denis

Je sais que des enseignants font faire des blogues à leurs étudiants dans le cadre du cours Écritures médiatiques (Éric Brouillette, Nicholas Dawson, Frédéric Leduc). Pour le reste, je ne crois pas que l’usage des TIC soit très répandu au département.

Saint-Hyacinthe
Gilles Boulanger

Chez nous à Saint-Hyacinthe, pas de projets particuliers en Arts et lettres et français. La seule chose que je peux te dire est que nous sommes à réviser notre guide de rédaction d’un rapport en français. Par le fait même, j’ai fait prendre conscience aux enseignants en français qu’une bonne partie de l’habileté 3 du profil en ce qui concerne le traitement de texte concerne le dit rapport. Les profs de français sont conscients qu’ils ont la responsabilité de montrer à rédiger un rapport écrit et par le fait même un peu la responsabilité d’enseigner les notions de traitement de texte associées au rapport. Je pense que l’implication de la formation générale dans le processus du profil TIC est incontournable. Voilà ma réflexion.

Valleyfield
Louise Leduc

Entre autres, il y a le projet WEBTÉLÉ SUR L’ÉCOLE, ce sont des émissions de télévision réalisées dans un cours de français de M. Jacques Lecavalier.

 

Écrire une réponse