Tromper un logiciel détecteur de plagiat

CONTEXTE

Lors d’une conversation avec Martine Peters, professeure au département d’Éducation de l’Université du Québec en Outaouais, nous avons abordé, entre autres, les logiciels détecteurs de plagiat. Martine m’a indiqué que des étudiants appliquaient les astuces suivantes pour les tromper. Les voici :

  • Mettre des caractères en blanc entre deux mots
  • Les « a » et les « o » sont écrits avec des caractères non latins (ceux que nous utilisons)

QUESTIONS

  1. Est-ce que vous avez entendu parler de ces deux astuces (caractères en blanc et utilisation de caractères non latins)? Est-ce que, selon vous, cela peut être utilisé pour tromper un logiciel détecteur de plagiat?
  2. Est-il possible de tromper un logiciel détecteur de plagiat? Connaissez-vous d’autres astuces permettant de le faire?

RÉPONSES

Plutôt que de fournir le détail des réponses par répondant, voici en gros quelques astuces dont j’ai pris connaissance par le biais d’un article paru dans le très respecté site sur le plagiat Unige. Pour chacune d’elles, vous verrez si, effectivement ces astuces s’avèrent véridiques ou non.

Merci à Ghislaine Laurin (Lionel-Groulx), Frank Fournier (Saint-Jérôme),
Bernard Gagnon (Saint-Félicien), Alexander Deichman (Villa Marcelline), Christophe Reverd (VTÉ)

Intercaler des caractères en blanc collés à des mots

Bernard Gagnon a fait l’essai : Compilatio a repéré les caractères en blanc :

  • Que le document ait été remis au format Word (voir les lettres « p » en blanc sont devenues visibles) :
  • … ou au format PDF (les lettres en « x » en blanc sont devenues visibles)
    Tricherie Exemple 1
  • Par ailleurs, comme le texte que Bernard a soumis était un copié/collé intégral d’un texte public, il aurait dû obtenir un score de similitude avoisinant le 100 % : or il a obtenu un score de similitude de… 1 %. La compagnie Compilatio indique qu’un si petit taux de similitude met de l’avant le côté litigieux du texte de l’étudiant.Tricherie Exemple 2

Autres astuces

  • Remettre un travail au format PDF permettrait d’intercaler des textes au format image
    • À vérifier
  • Substituer des lettres en caractère latin (celui que nous utilisons) comme le c, p, y, a, e, o par des lettres semblables en caractère Cyrillic ou en grec 
    • La compagnie Compilatio indique que c’est impossible, car l’analyse est effectuée sur le texte au format brut.
  • Substituer des mots par d’autres mots, reformuler, paraphraser.
    • Dès qu’un plagiat s’éloigne du simple « copié/collé », il devient indécelable
  • Présenter la traduction d’un texte écrit dans une autre langue
    • Difficilement décelable si la traduction est bien faite…
  • Bien sûr, faire rédiger son travail par quelqu’un d’autre…
    • Difficilement décelable, à moins que…

Références

Voici quelques références qu’Alexander Deichman m’a transmises :

Haut de page

Print Friendly

%réponses% à Tromper un logiciel détecteur de plagiat

  1. Anonyme dit :

    “Remettre un travail au format PDF permettrait d’intercaler des textes au format image

    À vérifier”

    Il est possible d’effectuer cela. En effet, il suffit de prendre une capture d’écran du texte en question et ensuite il ne reste plus qu’à l’insérer dans le document. On peut alors imaginer une succession d’images qui seraient placées les unes après les autres.

Écrire une réponse